Tech & internet

Pourquoi il ne faut jamais utiliser la police Comic Sans au travail

Temps de lecture : 2 min

Jamais.

Jamais, jamais le Comic Sans. | 
Glenn Carstens-Peters via Unsplash CC License by
Jamais, jamais le Comic Sans. | Glenn Carstens-Peters via Unsplash CC License by

Tout (ou presque) a déjà été écrit sur Comic Sans. Si, vous savez, cette police d'écriture honnie, qui donne l'impression que l'auteur du texte est un enfant de quatre ans que l'on ne peut pas prendre au sérieux.

Une nouvelle anecdote montre à quel point cette police n'est pas appropriée dans un contexte professionnel. Dans un long portrait du Hollywood Reporter sur Nancy Dubuc, la nouvelle patronne de Vice, on découvre que celle que le magazine américain qualifie de «l'adulte» de l'entreprise a eu du mal à être respectée dès ses débuts par le reste de l'équipe.

«Le parcours de Dubuc chez Vice a commencé le 29 mai à 9 heures, quand elle a envoyé un email à direction de toute l'entreprise et dans lequel elle espérait donner le ton de ce que serait son mandat à la tête de Vice. Malheureusement, les employés se sont surtout concentrés sur le fait qu'il avait été écrit en Comic Sans.»

Le fond et la forme

Pourtant, écrit justement Quartz sur le sujet, «l'email note était lucide, autoritaire et direct». Et pourtant, rien à faire, continue le Hollywood Reporter. La forme coinçait.

«Il lui a fallu un mois pour réaliser que les employés de Vice, dont l'âge moyen est de 30 ans, ricanaient dans son dos à propos du choix de la police, qui laissait entendre qu'elle était âgée. C'est son assistant qui lui a expliqué ce qui se passait. “Nick a été assez courageux pour dire qu'ils se moquaient de moi à cause de la police. Et je me suis dit ‘Oh mon Dieu.’”»

Comme l'explique Quartz, Comic Sans n'a pas été conçu pour un usage professionnel: «N'utilisez jamais, jamais Comic Sans au travail. Comis Sans est moche. Comic Sans est puéril. Comic Sans va discréditer tout le contenu de votre message, peu importe qu'il soit important ou sincère. Le lecteur ne retient du texte que ceci: Regardez-moi cette police débile.»

Nancy Dubuc a retenu la leçon. Quand, deux semaines après son arrivée, le New York Magazine a publié un long article pas vraiment laudateur sur Vice, elle a envoyé un email à ses équipes: «Nous pouvons être fiers de beaucoup de choses, ne vous laissez pas affecter par ça.» Cette fois-ci, l'email n'était pas écrit en Comic Sans.

Newsletters

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Bienvenue sur Hundub, le Facebook hongrois complotiste

Conçue comme une alternative au géant américain, cette nouvelle plateforme aux 40.000 utilisateurs, dont le Premier ministre Viktor Orbán, prône une liberté d'expression quasi illimitée.

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Leurs équipes éditoriales, leurs capacités d'adaptation et leur positionnement sur le marché guident non seulement leurs stratégies, mais également nos pratiques d'écoutes.

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Bannir Trump pour réduire les discours de haine sur les réseaux sociaux

Twitter a lâché Trump, et le débat public ne s'en portera que mieux.

Newsletters