Politique

Emmanuelle Ménard estime que «la présence ponctuelle de policiers dans les lycées n'apportera rien»

Temps de lecture : 2 min

La députée non-inscrite de l'Hérault juge cette hypothèse insuffisante.

Emmanuelle Ménard | Capture d'écran France info
Emmanuelle Ménard | Capture d'écran France info

Emmanuelle Ménard, députée non-inscrite de l'Hérault, était ce mercredi l'invitée de Daïc Audouit dans l'Instant politique, sur France Info. Interrogée sur l'hypothèse d'une présence policière dans certains établissements scolaires, l'élue a répondu: «La façon dont ça a été évoqué n'apportera absolument rien. Monsieur Blanquer dit [envisager] “la présence de policiers de façon ponctuelle pour discuter”. Mais on n'est pas dans le monde de Oui-Oui ou des Bisounours.»

À la question de Slate (à 4'30) portant sur le nombre de places en hébergement d'urgence à la veille du plan grand froid, Emmanuelle Ménard a répondu qu'on ne pouvait pas savoir si elles étaient suffisantes «car par définition on ne sait pas combien il y a de sans-abri en France aujourd'hui».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les jours à 11h20

Slate.fr

Newsletters

Matinale

Matinale

Débathon

Débathon

Avec sa «Lettre aux Français», Macron se fait l'héritier improbable de Mitterrand

Avec sa «Lettre aux Français», Macron se fait l'héritier improbable de Mitterrand

Le texte de François Mitterrand a marqué durablement l’imaginaire politique français et théorisé l’adaptation de la gauche française aux vents dominants libéraux autant qu’à l’intégration européenne.

Newsletters