Politique

Emmanuelle Ménard estime que «la présence ponctuelle de policiers dans les lycées n'apportera rien»

Temps de lecture : 2 min

La députée non-inscrite de l'Hérault juge cette hypothèse insuffisante.

Emmanuelle Ménard | Capture d'écran France info
Emmanuelle Ménard | Capture d'écran France info

Emmanuelle Ménard, députée non-inscrite de l'Hérault, était ce mercredi l'invitée de Daïc Audouit dans l'Instant politique, sur France Info. Interrogée sur l'hypothèse d'une présence policière dans certains établissements scolaires, l'élue a répondu: «La façon dont ça a été évoqué n'apportera absolument rien. Monsieur Blanquer dit [envisager] “la présence de policiers de façon ponctuelle pour discuter”. Mais on n'est pas dans le monde de Oui-Oui ou des Bisounours.»

À la question de Slate (à 4'30) portant sur le nombre de places en hébergement d'urgence à la veille du plan grand froid, Emmanuelle Ménard a répondu qu'on ne pouvait pas savoir si elles étaient suffisantes «car par définition on ne sait pas combien il y a de sans-abri en France aujourd'hui».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les jours à 11h20

Slate.fr

Newsletters

Pour Sébastien Chenu, le gouvernement est «incapable de protéger les Français»

Pour Sébastien Chenu, le gouvernement est «incapable de protéger les Français»

Le député du Rassemblement national s'est déclaré opposé à la loi anti-casseurs et réclame plus de moyens pour les forces de l'ordre.

Les casseurs, combien de divisions?

Les casseurs, combien de divisions?

La somme des activistes issus de l'ultra-gauche et de l'ultra-droite ne suffit pas à expliquer le nombre de personnes violentes dans les manifestations des «gilets jaunes».

C'était super, ce grand débat des idées

C'était super, ce grand débat des idées

France Culture a organisé un ultra-grand oral pour Emmanuel Macron, avec plus de soixante personnalités du monde intellectuel qui lui ont sagement posé une soixantaine de questions.

Newsletters