Sciences

Les chats ont-ils évolué à partir des fauves ou est-ce l'inverse?

Temps de lecture : 2 min

Remontons l'arbre.

En remontant très loin, on peut lui trouver un ancêtre de taille similaire |Cara Fuller via Unsplash CC License by
En remontant très loin, on peut lui trouver un ancêtre de taille similaire |Cara Fuller via Unsplash CC License by

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Est-ce que ce sont les chats qui ont évolué à partir de félins plus gros ou l’inverse?»

La réponse d’Adriana Heguy, biologiste moléculaire, chercheuse sur le génome:

Je ne pense pas qu’il y ait une unique réponse à la question «Est-ce que ce sont les chats qui ont évolué à partir de félins plus gros ou l’inverse?». Si on considère les branches les plus proches sur l’arbre phylogénétique ci-dessous (qui présente les ancêtres génétiques), un scénario probable est que les chats domestiques ont évolué à partir de félins plus gros, mais pas forcément ceux que l'on connait aujourd'hui. Ces branches proches contiennent les pumas, les lynx et les ocelots.

Les membres de la famille des félidés se séparent en deux branches principales. L'une d'entre elles contient le gène panthera. Ce dernier inclut les plus gros félins, c’est-à-dire les lions, les tigres et les jaguars (ainsi que les léopards et léopards des neiges, qui sont plus petits).

En suivant l’autre branche, on arrive au gène felis (celui du chat, dont le nom scientifique est felis catus), où les animaux sont plus petits. La lignée qui amène au chat domestique s’est séparée du «chat-léopard» (gène prionailurus) il y a à peu près 6,2 millions d’années, selon les estimations génétiques. Les chats-léopards sont assez petits, pas beaucoup plus gros que les chats domestiques. En continuant de remonter l’arbre, la scission suivante se fait avec la branche qui contient les pumas et les guépards. Ces félins sont plus gros que les chats domestiques.

State of cat genomics

Ancêtre lointain

Toutefois, si l’on va assez loin en remontant les branches de l’arbre phylogénétique, il semblerait que la famille des félins ait démarré avec des animaux assez petits. Le félin le plus vieux est le proailurus, éteint depuis, et qui était à peine plus grand que le chat domestique. Il est présumé que le proailurus est l’ancêtre du pseudaelurus, dont descendent tous les félins, y compris les branches éteintes, comme les tigres à dents de sabre. Le pseudaelurus faisait la taille d’un puma.

Ainsi, il semblerait que de cet animal soient descendues deux branches. Panthera, une branche de très gros félins (plus que leurs ancêtres) et felis, une branche plus petite, où se placent les guépards, les chats sauvages et les chats domestiques.

Les ancêtres proches du chat sont donc pour la plupart des gros animaux. Mais si on remonte assez loin, le plus vieil ancêtre du chat faisait à peu près sa taille.

Newsletters

Avons-nous vraiment besoin d'appareils dentaires?

Avons-nous vraiment besoin d'appareils dentaires?

L'orthodontie est censée prévenir toute une série de problèmes. Mais des spécialistes remettent en question la solidité des études capables d’étayer ses prétentions.

La NASA supprime ses appellations jugées «indélicates» et «offensantes»

La NASA supprime ses appellations jugées «indélicates» et «offensantes»

Certains surnoms donnés par l'agence spatiale américaine à ses découvertes scientifiques et faisant référence à des termes coloniaux ou racistes ne seront plus utilisés.

Le confinement a repoussé la réintroduction d'un papillon rare en Angleterre

Le confinement a repoussé la réintroduction d'un papillon rare en Angleterre

Un projet sur trois ans doit permettre à ce spécimen de déployer de nouveau ses ailes dans les forêts britanniques.

Newsletters