Santé / Société

L'astuce bolognaise pour bouter les autos hors de la ville

Temps de lecture : 2 min

Depuis 2017, grâce à une appli, renoncer à son engin motorisé pour arpenter la ville italienne permet d'accumuler les récompenses.

smiling bike | Argia Sbolenfi via Flickr CC License by
smiling bike | Argia Sbolenfi via Flickr CC License by

Parce que les grands enjeux environnementaux ne parlent pas forcément à tout le monde et qu'amener un peu de concret peut pousser les personnes à redoubler d'efforts en multipliant les petits gestes écolos, la ville de Bologne a mis en place un système qui devrait en inspirer d'autres, en Italie comme ailleurs.

En avril 2017, la ville a lancé le programme Bella Mossa (qu'on peut traduire par «joli coup»), sous la responsabilité de l'urbaniste Marco Amadori. Objectif: donner à la population bolognaise l'envie de laisser sa voiture ou sa moto au garage et de se déplacer dans la ville grâce aux transports en commun ou aux bicyclettes mises à disposition.

Tickets boisson

Pour participer, il suffit de télécharger une application sur son smartphone, d'activer la géolocalisation, et d'indiquer au fur et à mesure les trajets qui ont été effectués de façon responsable. Chaque parcours rapporte des points, qui sont ensuite convertibles dans une centaine de commerces de la ville. Bières, glaces, places de cinéma: les possibilités sont nombreuses.

Pour forcer les habitantes et aux habitants de faire preuve de régularité afin de mériter leurs bières et glaces gratuites, chaque personne ne peut enregistrer que 4 trajets par jour au maximum. Leur longueur a d'ailleurs assez peu d'influence sur le nombre de points attribués, Marco Amadori rappelant dans une vidéo proposée par la BBC qu'il est tout aussi important de renoncer à son automobile pour de petits parcours que pour de plus longues distances.

Fonctionnant 6 mois par an (d'avril à octobre), l'appli a permis en 2017 de parcourir 3,7 millions de kilomètres de façon écologique, rien que sur la ville de Bologne. Des efforts qui ont permis à plus de 16 000 récompenses d'être distribuées à la population locale. Le succès du système est tel que sur les trois premiers mois de 2018, 10 000 personnes avaient déjà utilisé l'application.

Newsletters

Mon père est en Ehpad et il me dit que tout va bien. Il se fout de moi ou quoi?

Mon père est en Ehpad et il me dit que tout va bien. Il se fout de moi ou quoi?

[BLOG You Will Never Hate Alone] À écouter mon père, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Je m'interroge: est-il arrivé à cet âge où il a assez de recul pour relativiser ce qui nous arrive?

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Le gouvernement garde le silence face à l'appel de soignant·es et de personnalités politiques qui s'inquiètent du risque qui pèse sur le droit à avorter pendant l'épidémie.

L'isolement, autre fléau dans les Ehpad en confinement

L'isolement, autre fléau dans les Ehpad en confinement

Afin de protéger les personnes âgées, les visites sont suspendues. Ces mesures sanitaires qui visent à préserver leur santé physique les exposent à des risques de décompensation psychologique.

Newsletters