Égalités / Culture

Vous ne verrez plus Apu dans «Les Simpson»

Temps de lecture : 2 min

Pointé du doigt parce qu'il était trop caricatural, l'épicier d'origine indienne Apu Nahasapeemapetilon va disparaître par la petite porte. Une autre solution avait pourtant été proposée par le producteur Adi Shankar.

Simpson Queuing Area | Daryl Mitchell via Flickr CC License by
Simpson Queuing Area | Daryl Mitchell via Flickr CC License by

C'est en 1990, dans le huitième épisode de la première saison des Simpson, qu'apparurent notamment les personnages de Krusty le clown, de Tahiti Bob et d'Apu Nahasapeemapetilon. Américain d'origine indienne, mari comblé et père d'octuplés, Apu est le gérant du Kwik-E-Mart de la ville de Springfield, une épicerie où les produits sont aussi chers que peu satisfaisants. Et il s'apprête à disparaître de la série à tout jamais, tout comme son épouse Manjula et leurs enfants.

À l'origine de la suppression du personnage, il y a The Problem with Apu, documentaire datant de 2017 dans lequel Hari Kondabolu, acteur américain d'origine indienne, détaillait les raisons qui faisaient d'Apu un personnage terriblement problématique. Accumulant tous les clichés véhiculés sur les personnes venant d'Inde ou de certains pays voisins, Apu a fini par devenir un porte-drapeau terriblement gênant pour une communauté en manque de représentativité dans les médias comme dans les oeuvres fictionnelles.

Vecteur d'humiliations

Dans un extrait du documentaire, on entend l'acteur Kal Penn (Dr House et la série des Harold & Kumar) expliquer qu'il n'a jamais pu aimer la série de Matt Groening à cause de la simple existence du personnage. Un peu plus loin, de jeunes adultes d'origine indienne expliquent avoir été victimes de harcèlement et de racisme durant leur enfance, les agresseurs et agresseuses ayant souvent recours à Apu pour les humilier.

Références au personnage, imitation de son accent à couper au couteau (créé en VO par l'acteur blanc Hank Azaria, doubleur de plusieurs dizaines de personnages), emploi du prénom Apu pour les désigner au lieu d'utiliser leur véritable prénom: les façons de faire du mal à ces jeunes gens sur la simple base de ce personnage ont visiblement été nombreuses.

Le documentaire a tant fait parler de lui que les responsables de la série y ont fait référence dans un épisode diffusé en avril dernier. Une réponse amère, loin du progressisme attendu de la part de l'équipe des Simpson, et qui a poussé Hank Azaria à expliquer chez Stephen Colbert qu'il se désolidarisait de cette réaction, qu'il regrettait sincèrement que des personnes aient pu être blessées par le personnage, et qu'il espérait pouvoir contribuer à trouver une solution.

Concours de scénarios

Le personnage d'Apu va donc être rayé de l'univers des Simpson, comme vient de l'annoncer le producteur Adi Shankar au site Indiewire. Shankar avait pourtant lancé un appel à scénarios en avril dernier, dans le but de trouver la réponse la plus adéquate et la plus intelligente à la polémique. Il raconte avoir fini par trouver le script parfait, mais que celui-ci ne verra jamais le jour puisque la décision de faire disparaître Apu a été prise entretemps. Dommage: selon Shankar, le scénario retenu aurait permis de faire évoluer un personnage «créé par des mâles blancs dominants venus de Harvard» en un «représentant frais, drôle et réaliste de la population indo-américaine».

Shankar affirme regretter que le choix de supprimer Apu ait été retenu: «ce n'est ni un pas en avant, ni un pas en arrière, mais un gigantesque pas de côté qui ne résout rien et ne nous rapproche pas». Et puisque le scénario sur lequel il avait jeté son dévolu, signé par un médecin du Maryland nommé Vishaal Buch, n'intègrera pas la prochaine saison des Simpson, il en supervisera lui-même l'adaptation, qui sera diffusée sur sa chaîne Youtube, où il a l'habitude de mettre en lumière des projets "pirates". Il sera donc possible, tôt ou tard, d'observer la façon dont Apu aurait éventuellement pu être réhabilité par Les Simpson au lieu d'en sortir par la petite porte.

Slate.fr

Newsletters

Quand des penseurs américains expliquaient que le vote ne concernait pas les femmes

Quand des penseurs américains expliquaient que le vote ne concernait pas les femmes

Dans les années 1900, des plumes comme Clark, Rogers ou Abbott écrivaient que les femmes étaient trop ignorantes pour pouvoir prendre part à la vie politique.

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

J'ai redécouvert le football en regardant la Coupe du monde des femmes

Avec elles, aucune interruption intempestive pendant les matchs pour cause de faute supposée ou d'animosité.

L'hyperémèse gravidique, quand la grossesse tourne au calvaire

L'hyperémèse gravidique, quand la grossesse tourne au calvaire

Mal connue du personnel soignant, cette pathologie entraînant notamment des vomissements intenses est rarement diagnostiquée et peut susciter un profond désarroi chez les patientes touchées.

Newsletters