Monde

Gagner le gros lot, c'est glisser vers la droite

Temps de lecture : 2 min

Voir son compte en banque gonfler soudainement, c'est aussi prendre le risque de se droitiser, quitte à oublier ce en quoi on croyait avant d'avoir eu en main le ticket gagnant.

Tirage du loto sur le plateau de la Française des Jeux, avril 2018. | Joel Saget / AFP
Tirage du loto sur le plateau de la Française des Jeux, avril 2018. | Joel Saget / AFP

Après plusieurs semaines de suspense, le plus gros jackpot de l'histoire des États-Unis vient d'être remporté. Quelque part en Caroline du Nord, une personne détient e ticket qui va lui permettre d'empocher 1,6 milliard de dollars grâce à la loterie Mega Millions. L'existence de ce gagnant ou de cette gagnante devrait vraisemblablement changer du tout au tout. Et sa façon de voter lors des prochaines élections ne devrait pas y échapper.

Une étude relayée par la BBC a en effet établi que remporter le gros lot avait tendance à faire voter plus à droite. À cette fin, plus de 4000 britanniques ayant gagné des sommes importantes à la loterie entre 1996 et 2009 ont accepté de dévoiler leurs opinions politiques. Sur une échelle graduée de 1 (extrême gauche) jusqu'à 7 (extrême droite), l'étude montre qu'un gain supérieur à 500 livres (560 euros) provoque une augmentation moyenne de 0,13 de ce "score". Cette progression vers la droite représente environ 2% du spectre total.

Comme l'explique l'article de la BBC, ces 2% de droitisation sont moins dérisoires que ce que l'on croit, surtout lorsqu'on réalise que d'autres facteurs censés être de premier plan ont pourtant un effet moindre. Il faut cependant noter que d'après la même étude, les britanniques ayant poursuivi leurs études secondaires jusqu'au niveau bac se situent 4% plus à droite sur cette échelle politique que les personnes ayant arrêté leurs études plus tôt.

Des sous-sous dans la popoche

Si des liens entre le niveau de vie et les opinions politiques ont déjà été établis depuis des lustres, l'idée générale étant que les gens plus riches votent davantage à droite, l'étude sur les gagnantes et gagnants de la loterie soulève de nouvelles questions. Si les opinions politiques peuvent être influencées par le type d'éducation reçue et par la composition des cercles sociaux dans lesquels gravitent les personnes, le simple fait de modifier drastiquement le contenu d'un compte en banque aurait donc également un effet immédiat.

Nattavudh Powdthavee, qui a co-dirigé l'étude au sein de l'école de commerce britannique de Warwick, affirme que les personnes ayant remporté des sommes importantes ont généralement le sentiment de l'avoir mérité, comme si elles avaient beaucoup travaillé pour y parvenir et que la chance n'était pas le seul facteur de cette victoire. Soudain très attachés à une richesse à laquelle ils n'étaient pas habitués, les sujets de l'étude semblent avoir bien du mal à accepter qu'une partie de leur dû soit redistribuée par le biais des impôts et des taxes.

La conclusion de Nattavudh Powdthavee est assez terrible même si guère étonnante: politiquement, nous sommes des girouettes, capables d'oublier les valeurs inculquées depuis l'enfance et les convictions qui étaient précédemment les nôtres. De quoi faire passer l'envie d'acheter un ticket en vue du prochain tirage.

Newsletters

É.-U.: Un cabinet de conseil suggérait de dépenser moins en nourriture pour les migrants

É.-U.: Un cabinet de conseil suggérait de dépenser moins en nourriture pour les migrants

Même les agents de la police de l'immigration ont trouvé que les réductions de dépenses recommandées par le cabinet de conseil McKinsey étaient exagérées. 

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Attentat terroriste sur le London Bridge, démission du Premier ministre maltais soupçonné d'ingérences dans l'enquête sur le meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia, manifestations en France contre la réforme des retraites....

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Il avait érigé un faux poste-frontière, en Russie, et faisait croire que la Finlande se trouvait de l'autre côté.

Newsletters