Culture

Une photo inédite de Salinger

Temps de lecture : 2 min

Le Figaro Littéraire d'aujourd'hui montre une photo inédite de Salinger en 1952 rapporte Gilles Klein sur son blog. «La San Diego Historical Society possédait ce portrait inédit de l'écrivain (...) L'institution s'était engagée à ne pas le diffuser avant sa mort.» Le cliché est d'Anthony di Gesu.

Chaque image inédite de JD Salinger, l'un des écrivains américains les plus célèbres, et qui vient de mourir, sera un événement. L'auteur de L'Attrape-coeurs avait renoncé à toute vie publique, fait interdire les sites Internet le concernant, fermé sa porte aux journaliste et aux photographes, il ne recevait même pas son courrier.

Le New York Times souligne que ses voisins le connaissaient. Que d'eux son intimité était connue: ils le voyaient au quotidien, à la messe, dans ses habitudes ordinaires. Mais du grand public, il se cachait. Il était reclus. Le 1er janvier 1953, il s'était installé dans le Vermont, dans le village de Cornish. C'était le jour de ses 34 ans, on ne l'a presque jamais revu depuis.

[Lire l'article complet sur Le Phare]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: JS Salinger sur Le Figaro, DR.

Slate.fr

Newsletters

Éclat et zones d'ombre de «J'accuse»

Éclat et zones d'ombre de «J'accuse»

La transposition à l'écran de l'affaire Dreyfus est un thriller historique mené avec maestria, où Roman Polanski suggère un très contestable parallèle avec sa propre situation.

Mentalisme, voyance et charlatans, où est l'arnaque?

Mentalisme, voyance et charlatans, où est l'arnaque?

Les mentalistes lisent dans vos pensées, devinent votre code de carte bleue, et sont parfois capables de tordre des cuillères par la force de l'esprit. Mais les techniques de ces magicien·nes peuvent aussi être utilisées par des charlatans, qui...

Il y a trop de gens qui écrivent des livres (et on ne les voit pas)

Il y a trop de gens qui écrivent des livres (et on ne les voit pas)

Plus de la moitié de la population française aimerait se tourner vers l'écriture. Pourtant, le livre est un produit en déclin et son marché, ultra-concurrentiel.

Newsletters