Santé / Monde

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

Temps de lecture : 2 min

En particulier chez les femmes immigrées.

Une manifestation contre la politique migratoire de Donald Trump à Philadelphie en juin 2018 | Dominick Reuter / AFP
Une manifestation contre la politique migratoire de Donald Trump à Philadelphie en juin 2018 | Dominick Reuter / AFP

Lors de sa campagne électorale victorieuse, Donald Trump a fait de la lutte contre l’immigration une thématique centrale. Il a multiplié les déclarations provocatrices, clamant vouloir construire un mur entre les États-Unis et le Mexique et affirmant que les sans-papiers mexicains «amènent de la drogue», «du crime» et «sont des violeurs».

Une fois élu, Trump et son gouvernement ont mis en place de nombreuses mesures contre l’immigration. Familles séparées, début de construction du mur, augmentation des arrestations et des expulsions de sans-papiers sans casier judiciaire… Une étude montre que le stress généré par cette politique pourrait indirectement rendre des naissances plus dangereuses.

Une équipe de recherche de la Harvard Chan school of public health a publié dans le Journal of epidemiology and community health une étude sur les naissances prématurées (naissance avant trente-sept semaines de grossesse), menée à New York, entre le 1er septembre 2015 et le 31 août 2017, soit avant et après l’élection de 2017 (Donald Trump a été élu le 8 novembre 2016).

Les Mexicaines sont les plus touchées

L’équipe, dirigée par la chercheuse Nancy Krieger, a choisi d'examiner les taux de naissances prématurées car cette donnée figure sur le certificat de naissance d'un enfant. Les données étaient donc quasi-exhaustives. Sur la période observée, l’équipe de Krieger a pu analyser 230.105 naissances à New York.

À partir de l’élection de Donald Trump, le taux d’accouchements prématurés passe de 7% à 7,3%. Ce n’est pas un énorme changement, mais il a la particularité d'advenir surtout chez les mères «nées à l’étranger et membres d’une minorité». Chez le groupe le plus touché, les femmes latina-mexicaines et originaires d’Amérique centrale, le pourcentage est passé de 7,3 à 8,4. Chez les femmes nées aux États-Unis, il ne s’est pas opéré de changement significatif.

Les naissances prématurées sont favorisées par des traumas et des sources de stress intense (détresse sociale et économique, violences, crimes haineux, etc.). Une naissance prématurée entraîne beaucoup de risques chez les nouveau-nés, notamment des problèmes de coeur, respiratoires et cérébraux. Sur le long terme, elle peut mener à des déficiences visuelles ou auditives, ainsi qu'à des maladies chroniques.

Pour l’instant, cette étude est uniquement une observation et ne prouve rien, mais Nancy Krieger espère que des recherches plus poussées permettront d’analyser le problème de manière plus globale.

Newsletters

Au Nigéria, la police tue plus que le Covid-19

Au Nigéria, la police tue plus que le Covid-19

De nombreux médecins ont dénoncé des agressions violentes, des extorsions ou des détentions arbitraires perpétrées par les forces de sécurité qui ont été déployées pour répondre à l'épidémie de coronavirus.

La théorie des cinq étapes du deuil n'est pas une recette pour vaincre le chagrin

La théorie des cinq étapes du deuil n'est pas une recette pour vaincre le chagrin

Connue dans le monde entier, cette théorie n'est pourtant pas à prendre au pied de la lettre.

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Un algorithme pourrait-il prédire les nouvelles vagues de Covid-19?

Des scientifiques développent un algorithme utilisant les réseaux sociaux et d'autres données pour prévoir l'évolution de l'épidémie.

Newsletters