Monde

Les Britanniques doivent coopérer davantage avec la France

Temps de lecture : 2 min

Le ministre britannique de la Défense Bob Ainsworth a expliqué mercredi 3 février que les forces armées britanniques devraient coopérer plus étroitement à l'avenir avec leurs alliés étrangers et notamment avec la France, pour avoir un éventail complet d'infrastructures de défense.

Dans un livre vert sur la révision stratégique de la défense britannique après les élections générales, Bob Ainsworth a lancé un avertissement: les forces armées devront faire des choix difficiles dans les années à venir.

Dans un discours devant la chambre basse, le secrétaire d'Etat a déclaré:

Mon jugement, c'est que les conflits et l'instabilité de notre époque seront des risques permanents. Face à ces menaces, aucune nation ne peut espérer couvrir tous les aspects de sa sécurité nationale en agissant seule.

Soulignant que les Etats-Unis demeuraient le premier allié des Britanniques, Ainsworth a précisé: «En Europe, le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan offre des opportunités nouvelles pour une plus grande coopération avec un partenaire clé dans de nombreuses activités de défense.»

[Lire l'article complet sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: commandos britanniques en Afghanistan via Flickr

Slate.fr

Newsletters

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Bébé royal, légalisation du cannabis au Canada et «meurtre de masse» en Crimée... La semaine du 14 octobre en images. 

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Au Canada, des milliers d'autochtones n'ont toujours pas l'eau potable chez eux

Pourtant, le Premier ministre Justin Trudeau s'était engagé à résoudre ce problème qui mine les réserves des Premières Nations depuis des années.

Newsletters