Monde

Les Britanniques doivent coopérer davantage avec la France

Temps de lecture : 2 min

Le ministre britannique de la Défense Bob Ainsworth a expliqué mercredi 3 février que les forces armées britanniques devraient coopérer plus étroitement à l'avenir avec leurs alliés étrangers et notamment avec la France, pour avoir un éventail complet d'infrastructures de défense.

Dans un livre vert sur la révision stratégique de la défense britannique après les élections générales, Bob Ainsworth a lancé un avertissement: les forces armées devront faire des choix difficiles dans les années à venir.

Dans un discours devant la chambre basse, le secrétaire d'Etat a déclaré:

Mon jugement, c'est que les conflits et l'instabilité de notre époque seront des risques permanents. Face à ces menaces, aucune nation ne peut espérer couvrir tous les aspects de sa sécurité nationale en agissant seule.

Soulignant que les Etats-Unis demeuraient le premier allié des Britanniques, Ainsworth a précisé: «En Europe, le retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan offre des opportunités nouvelles pour une plus grande coopération avec un partenaire clé dans de nombreuses activités de défense.»

[Lire l'article complet sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: commandos britanniques en Afghanistan via Flickr

Newsletters

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

En souhaitant effacer de l'histoire certaines personnalités, les Romains ont fait tout le contraire. Une leçon à méditer, surtout avec des ex-dirigeants comme Trump.

Newsletters