Sciences

Et s'il n'existait que quatre types de personnalité?

Temps de lecture : 2 min

Êtes-vous plutôt Moyen, Réservé, Auto-centré ou Exemplaire?

 La science au service de nos interrogations existentielles  | Seo J Kim via Flickr CC License by

Cela fait des millénaires que la compréhension de la personnalité humaine occupe les scientifiques et les philosophes, mais aussi bon nombre de charlatans et autres gourous en «développement personnel». Pour essayer d'y voir plus clair et surtout plus fiable, une équipe pluridisciplinaire de l'université de Northwestern vient de publier l'étude à ce jour la plus conséquente sur les types de personnalité. Un travail concluant à l'existence de quatre catégories –les profils «moyen», «auto-centré», «réservé» et «exemplaire»– représentant chacune un mélange bien spécifique des cinq grands traits psychologiques de base.

Cette étude, fondée sur l'analyse de plusieurs bases de données psychologiques rassemblant plus d'1,5 million d'individus, a été menée par des chercheurs dirigés par Luís A. Nunes Amaral, biochimiste et co-directeur de l'Institut des systèmes complexes de l'université américaine. Elle montre que la plupart des «types psychologiques» présents dans la littérature ne sont pas scientifiquement établis, notamment du fait d'un manque de reproductibilité des divers travaux ayant présidé à leur élaboration.

Ce que résume William Revelle, co-auteur de l'étude et professeur de psychologie à Northwestern: «On essaye de classifier les types de personnalité depuis l'époque d'Hippocrate, mais la littérature scientifique s'est révélée jusqu'ici inepte». Selon le chercheur, entre autres spécialisé en psychométrie, «nos données montrent qu'il existe des concentrations plus élevées de certains types de personnalité».

Les quatre types

En l'espèce:

1/ Le type «moyen». Comme son nom l'indique, il s'agit du type de personnalité le plus commun dans la population et se caractérise par des scores élevés en neuroticisme et en extraversion, mais faibles en ouverture.

2/ Le type «réservé», caractérisant des individus émotionnellement stables, mais à faibles scores de neuroticisme et d'ouverture. Leurs scores d'extraversion sont aussi modestes, contrairement à leur agréabilité et à leur conscienciosité.

3/ Le type «exemplaire», que l'on retrouve chez des personnes ayant des scores faibles en neuroticisme, mais élevés sur tous les autres traits. En général, ce sont des individus fiables, tolérants et souvent appréciés pour leur leadership.

4/ Le type «auto-centré», distinguant des individus avec des scores très élevés en extraversion, mais inférieurs à la moyenne sur le plan de l'ouverte, de l'agréabilité et de la conscienciosité.

Ce dernier type est le plus sexuellement dimorphique, surtout au moment de l'adolescence où la proportion de garçons dépasse de loin celle des filles. Car c'est l'autre grande conclusion de ce nouveau modèle: comme les traits qui les composent, ces types de personnalité ne sont pas figés une bonne fois pour toutes et sont susceptibles d'évoluer avec l'âge.

Slate.fr

Newsletters

Les chiens de laboratoire ne seront plus euthanasiés mais adoptés

Les chiens de laboratoire ne seront plus euthanasiés mais adoptés

La U.S. Food and Drug Administration envisage de changer ses méthodes de recherche vétérinaire pour épargner les chiens de laboratoire.

Pourquoi voit-on mieux sur les côtés qu'au centre dans la nuit?

Pourquoi voit-on mieux sur les côtés qu'au centre dans la nuit?

L’œil humain est formidable.

L’appréciation des sens diffère selon les cultures

L’appréciation des sens diffère selon les cultures

La capacité à décrire une sensation varie d'une langue à l'autre.

Newsletters