Société / Tech & internet

Répéter le code du téléphone de Kanye West est-il un crime fédéral?

Temps de lecture : 2 min

Un indice, c’est «000000».

Kanye West dans le bureau oval, le 12 octobre 2018 | Saul Loeb / AFP
Kanye West dans le bureau oval, le 12 octobre 2018 | Saul Loeb / AFP

Kanye West (qui se fait désormais appeler «Ye») a été reçu ce jeudi 11 octobre dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Officiellement pour discuter avec Donald Trump d’une réforme de la prison et du crime à Chicago, ville dont le rappeur et producteur est originaire. Comme on pouvait s’y attendre, le rendez-vous a plutôt tourné à un long monologue sans queue ni tête de Kanye West, peut-être l’une des seules personnes à réussir à faire taire Trump pendant aussi longtemps.

Pendant la rencontre, en plus d’avoir expliqué qu’il se sentait comme Superman en portant sa casquette rouge «Make America Great Again», il a montré à Trump et à son gendre Jared Kushner l’image du iPlane 1, un nouvel avion à hydrogène soi-disant en projet chez Apple. Avion qui selon lui devrait remplacer le Air Force 1, l’avion présidentiel américain. Il semblerait d’ailleurs que la photo ne soit pas du tout de lui mais volée au portfolio de 2012 d’un étudiant en design industriel.

000000

Si personne ne doute de la créativité de Kanye en terme de musique et de mode, il semblerait que ses choix de mots de passe soient moins inspirés. Pour déverrouiller son iPhone, il suffit en effet de composer six fois le chiffre 0. Un code que Ye a tapé juste devant les dizaines de caméras qui se trouvaient tout autour de lui.

Kanye vient de dévérouiller son iPhone devant les caméras télé du bureau oval. Et son mot de passe est juste la répétition du chiffre 0

Dans un premier temps, internet, ravi d’avoir une nouvelle chose à tourner en dérision, a produit une myriade de tweets et d’articles. Mais soudain, un ange passe: Kevin Collier, expert en cyber-sécurité pour BuzzFeed News tweete que révéler le mot de passe déverrouillant le téléphone d’un tiers pourrait violer le CFAA (Computer Fraud and Abuse Act), une loi contre la fraude informatique. Et donc constituer un crime fédéral passible de dix ans de prison.

C'est le tweet le plus rabat-joie que je n'écrirais jamais mais tout les gens qui répètent, incrédules, le mot de passe de Kanye violent potentiellement le CFAA et pourraient en théorie finir en prison pour dix ans.

Le CFAA interdit l’accès aux ordinateurs «sans autorisation» ou bien en «en excédant ses autorisations» mais sans définir clairement l'expression «sans autorisation». Selon le site Quartz, la loi interdit en effet la divulgation de codes confidentiels mais uniquement pour certains appareils. Les «protected computers» ou ordinateurs protégés sont en effet définis comme des appareils «utilisés par une institution financière ou par le gouvernement des États-Unis». Pas de problème donc pour l’iPhone d’un particulier, surtout s'il l’a dévoilé lui même.

Il y a quelques années, West a payé 250.000 dollars à un de ses cousins qui le faisait chanter après avoir volé son ordinateur portable qui, apparement, contenait une sex tape. Une situation qu’il a tout de même mentionnée dans au moins deux morceaux. Le prix à payer quand on a de si mauvais mots de passe.

Slate.fr

Newsletters

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement n’est qu’un choix reproductif, pas une décision morale honteuse.

Pourquoi déteste-t-on les femmes poilues?*

Pourquoi déteste-t-on les femmes poilues?*

*Et pas les hommes poilus.

Inondations: la France existe, et c’est souvent dans le drame que cela se jauge

Inondations: la France existe, et c’est souvent dans le drame que cela se jauge

À chaque nouveau drame, dans le même mouvement, tous les signes prouvent la vigueur d’un pays et la solidarité d’une population.

Newsletters