Sciences

Il serait dommage ne pas tenter l’expérience de la couverture lestée

Temps de lecture : 4 min

Depuis que j'en ai une, mes nuits sont plus belles que vos jours.

Le poids de la couverture lestée sur mon corps est une aide, comme le ronronnement de mes chats. | Will Keightley via Flickr License by
Le poids de la couverture lestée sur mon corps est une aide, comme le ronronnement de mes chats. | Will Keightley via Flickr License by

«J'ai acheté une couverture lestée et je suis sur le point de me vautrer dans le confort!!!» Mardi 9 octobre, la scénariste, actrice et réalisatrice Lena Dunham annonçait en grandes pompes sur Twitter qu’elle avait fait l’acquisition d’une couverture lestée de la marque Brookstone, laquelle vend ses modèles en assurant à sa clientèle qu’ils lui permettront de «s’emmitoufler dans un câlin». Quelques heures plus tard, Lena Dunham a ainsi assuré qu’elle avait passé une bonne nuit et qu'elle se sentait plus détendue.

Je possède une couverture lestée depuis presque un an. Mon compagnon me l’a offerte à Noël dernier après m'avoir entendue assurer pendant des semaines que c’était l'accessoire qui allait changer ma vie. Et c'est un fait: depuis lors, cette couverture lestée est devenue la compagne privilégiée de mon sommeil.

Chez Gravity Blanket, qui produit des couvertures lestées vendues aux États-Unis, on explique que ces couvertures sont thérapeutiques. Leur principe: ajouter sur le corps une masse et une pression réparties de façon uniforme. En assurant l'équivalent d'un câlin permanent et en donnant une impression de maintien, les couvertures lestées relaxeraient le système nerveux des personnes les plus angoissées. Elles augmenteraient la production de sérotonine et de mélatonine, diminueraient le niveau de cortisol et permettraient donc d’accéder à un sommeil de meilleure qualité.

Thérapeutique?

Si elles sont en train de devenir un accessoire indispensable pour les millennials angoissés de tout poil (dont je fais partie), les couvertures lestées ne sont pas tout à fait neuves. Elles ont longtemps été des outils de thérapie en psychiatrie, et peuvent notoirement être utiles pour les personnes atteintes d’autisme afin de leur apprendre à se focaliser sur leurs sensations physiques. Malheureusement, tellement enthousiasmé par son produit, le patron de Gravity Blanket a finalement dû modérer ses propos à la demande du site Kickstarter: il semblait assurer que sa couverture lestée pouvait constituer un soin à part entière contre l’insomnie ou les troubles obsessionnels compulsifs.

En réalité, si quelques études ont été conduites, peu de réels effets ont été constatés cliniquement. La couverture lestée ne serait efficace que sur les personnes atteintes d’anxiété sévère, et son effet serait égal au simple fait de se placer en position allongée.

Mais tout le monde a ses propres rituels de sommeil, et cela peut tout à fait inclure le fait de se faire recouvrir par un poids afin de trouver l’apaisement. Les couvertures lestées que l’on trouve désormais facilement en ligne pèsent entre huit et quinze kilogrammes, sachant qu'il est conseillé de choisir un modèle qui fait environ 10% de son poids total. Si ces couvertures sont en effet sans danger pour les adultes en bonne santé, elles se sont révélées fatales dans au moins deux cas. Un garçon autiste de 9 ans et un bébé de 7 mois se seraient étouffés dans ces couvertures utilisées pour les endormir.

Hug machine

Je me souviens avoir étudié les différentes publications de Temple Grandin et d’avoir été marquée par la machine qu’elle a inventée pour ressentir l’apaisement d’un toucher profond sur son corps. Autiste et professeure à l’université, Temple Grandin a développé une connaissance des spécificités de sa maladie et a mis en place des stratégies pour rendre son existence plus vivable. Sa «hug machine» en est une particulièrement efficace. Aujourd’hui, hors des neuroatypies, de nombreuses personnes angoissées du monde moderne recherchent dans les couvertures lestées le même genre de soulagement que celui que les autistes peuvent trouver dans le toucher profond et les massages.

En réalité, c’est à chacun et chacune de trouver ses propres rituels de coucher afin de se mettre dans de bonnes conditions pour effectuer la meilleure nuit possible. Dans ce rayon, je pense avoir un peu tout essayé, mélangeant parfois somnifères et homéopathie (c’est vous dire le niveau de désespoir dans lequel je suis parfois plongée), bains à base d’huile essentielle de lavande et mise en place de gestes rituels qui frôlent les troubles obsessionnels compulsifs.

Je sais que le poids de la couverture lestée sur mon corps est une aide, tout comme le ronronnement de mes chats. Ce n’est pas révolutionnaire, ce n’est pas un accessoire médical, mais ça a considérablement aidé à calmer mes angoisses au moment du coucher, tout simplement en limitant mes mouvements réflexes. C’est pourquoi je crois que cet objet, au-delà d'être à la mode en ce moment, peut aider certaines personnes à s’apaiser. Mais avant d'investir dans une couverture lestée, il est conseillé d’essayer de recréer soi-même ce poids sur soi avec des couvertures ou des édredons. Parfois, simplement poser un oreiller supplémentaire et une couverture sur les pieds peut aider à se calmer. Comme un chat endormi peut le faire.

Bizarrement, avoir ses mouvements restreints dans un monde de liberté qui nous impose d'être constamment en action (physiquement et intellectuellement) peut apporter un soulagement. Plusieurs éléments sociologiques prouvent aujourd’hui que les millennials sont la génération à souffrir le plus intensément du stress dans l’histoire. Et une partie non négligeable de notre économie est basée sur ces angoisses, même si la consommation de somnifères en France est significativement en baisse depuis quelques années. Un objet aussi insignifiant qu’une couverture améliorée semble être un moyen bien dérisoire d’arriver à ses fins si elle est utile. D’autant plus que les fabricants ont une tendance à créer des modèles aussi doux que jolis. Bref, il serait dommage de ne pas tenter l'expérience.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

Le monde manque gravement de physiciennes, mais ça n'a rien d'une fatalité

Le monde manque gravement de physiciennes, mais ça n'a rien d'une fatalité

Si la physique peine à attirer les lycéennes et les étudiantes, ce n'est pas une question de sujets étudiés, mais bel et bien d'environnement.

Dis-moi à quel âge tu as eu tes règles...

Dis-moi à quel âge tu as eu tes règles...

… je te dirai quand ton fils deviendra pubère.

D’où vient l’eau des aquariums?

D’où vient l’eau des aquariums?

Cela dépend entre autres de l'endroit où ils se trouvent.

Newsletters