Société

«J'ai vu qu'il proposait ses services à des femmes via différents sites»

Temps de lecture : 3 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Bénédicte, une femme qui a découvert que son compagnon avait proposé ses services sexuels à des femmes rencontrées sur internet.

«Je suis tombée sur une boîte mail dédiée à une pratique sexuelle qu'il adore, le cunnilingus.» | Timothy Muza via Unsplash License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est par là.

Chère Lucile,

Samedi, mon mec, absent pour le week-end, m'a permis d'utiliser sa tablette, me donnant ainsi accès à ses mails, non protégés par un mot de passe.

Cela fait maintenant plus d'un an que nous sommes en couple, et deux mois que nous nous sommes installés ensemble. Je n'ai jamais douté de lui, je ne suis pas d'un naturel jaloux.

Je suis tombée sur une boîte mail dédiée à une pratique sexuelle qu'il adore, le cunnilingus, dans laquelle j'ai vu qu'il proposait ses services à des femmes via différents sites.

Les messages antérieurs à notre relation ne me regardent aucunement; ce qui me fait mal et me pousse à vous écrire, c'est de constater qu'il a continué, les mails les plus récents datant du mois de mai.

Je lui en ai tout de suite parlé. Il m'a dit qu'il s'agissait juste d'un jeu, qu'il avait besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction vu qu'il venait d'avoir 45 ans, et qu'il m'avait donné accès à sa tablette et à ses mails pour être transparent avec moi. Il m'a juré qu'il n'y avait jamais eu de rencontre, et donc de passage à l'acte –en gros, qu'il ne m'a pas trompée.

Sauf que je me sens trahie. Je ne sais pas comment gérer la situation. Comment avoir de nouveau confiance en lui? Il a semé la graine du doute en moi.

Bénédicte

Chère Bénédicte,

C’est une question de confiance –de confiance en lui, mais également de confiance en vous. Je crois que vous devriez vous demander pourquoi cette découverte vous gêne tellement. Est-ce que c’est un problème de pratique? Est-ce que c’est le fait qu’il n’en ait pas parlé avec vous? Est-ce que c’est parce que vous préfériez ne pas savoir?

S’il n’a rien fait de plus que discuter virtuellement avec des femmes consentantes d’une pratique qui n’a rien de honteux et que la dernière fois qu’il l’a fait date de plusieurs mois, qu’est-ce qui justifie ce sentiment de trahison? Peut-être ne pensiez-vous pas qu’il en soit capable? Peut-être cela questionne-t-il la satisfaction qu’il tire de vos rapports sexuels? Demandez-vous sincèrement ce qui, chez vous, crée ce sentiment.

Oui, d’une certaine manière, si votre relation est basée sur le dialogue absolu, il a brisé votre confiance. Mais je vous invite à relativiser votre découverte, surtout si votre histoire est équilibrée. Vous avez appris que votre compagnon aimait écrire à des femmes qu’il voulait leur donner du plaisir. Je peux vous assurer que la liste des trouvailles hasardeuses que vous auriez pu faire est à peu près un milliard de fois pire que ça.

Sans m’attarder sur ce sujet, je vous propose surtout de réfléchir à ce que son arrêt de cette activité probablement masturbatoire veut dire. De lui-même, cet homme a renoncé il y a quelques mois à écrire à ces femmes. Puisque c’était une activité secrète, rien ne l'y a obligé. Comme rien ne l’oblige aujourd’hui à l’assumer face à vous.

Il y a eu un temps où le besoin d’intégrer une autre voix s’est fait sentir dans son imaginaire sexuel, mais c’est vers vous qu’il s’est tourné pour lui donner un corps. C’est avec vous qu’il partage cette intimité, le quotidien; c’est avec vous qu’il s’est installé. Et c’est à vous qu’il a admis ce dont il pourrait avoir honte. Un peu tard, je vous l’accorde, mais il a décidé de faire preuve d’honnêteté et de ne rien vous cacher.

Ce sentiment de trahison que vous ressentez est tout à fait normal. Vous réalisez abruptement que la personne avec qui vous partagez votre vie est en fait quelqu'un de légèrement différent de ce dont vous vous étiez convaincue. Vous aviez une certitude, et cette découverte l'a bouleversée.

Il faut y voir la preuve que l'on est tous et toutes un tout petit peu plus complexes que ce dont on a l’air, et que le couple n’est toujours que la partie émergée de l’iceberg. Cette homme a partagé avec vous un peu de sa partie immergée, il s’est mis en danger. Vous avez le droit d’être déstabilisée, mais prenez bien le temps de la réflexion. Être en couple, pour moi, c’est aussi accepter les faiblesses de l’autre.

Newsletters

À bout du tunnel

À bout du tunnel

Avec le podcast «Les Cris», regarder l'inceste en face

Avec le podcast «Les Cris», regarder l'inceste en face

Dans ce documentaire autoproduit par Alexandre Mognol, David livre un témoignage complexe et déstabilisant autour de l'inceste, du viol et de la prison.

Le couvre-feu à 18h: trop, c'est trop

Le couvre-feu à 18h: trop, c'est trop

Même en classe de quatrième, j'avais le droit de rentrer à la maison plus tard que ça.

Newsletters