Égalités / Culture

Le moment #MeToo de BoJack Horseman à côté duquel tout le monde est passé

Temps de lecture : 4 min

La nouvelle saison traite des comportements sexuels abusifs et révèle que BoJack n’est pas seulement un agresseur. C’est aussi une victime.

Une scène de BoJack Horseman saison 5 | Netflix
Une scène de BoJack Horseman saison 5 | Netflix

[SPOILER] Attention, cet article révèle des éléments de l'intrigue de la saison 5 de la série BoJack Horseman.

Le protagoniste de BoJack Horseman incarne la domination masculine, même si cet homme a l’apparence d’un cheval. Ancienne star de sitcom alcoolique rattrapée par Hollywood (ou par son agent Princess Carolyn) à chaque fois qu’elle trébuche, BoJack dérape fréquemment (insultes, comportements sexuels répréhensibles, etc.), mais cela semble n’avoir aucun effet sur sa carrière ou sa vie.

Malgré les efforts de son amie Diane pour le remettre sur le droit chemin, il ne se reprend jamais, en partie parce qu’il n’a pas besoin de le faire puisque le monde lui pardonne tout. Le pardon est justement le sujet principal de la cinquième saison de la série Netflix, actuellement disponible.

«Pourquoi tu peux pas être pro et te foutre à poil?!»

Au début de la saison 5, BoJack s’efforce d’être une meilleure personne. Il a accepté d’être la star de la série noire Philbert pour faire plaisir à Princess Carolyn et il prend la défense de Gina, sa nouvelle partenaire sentimentale et co-star dans Philbert, quand elle est gênée de tourner une scène de nu gratuite. Mais le show runner Flip McVicker, bien décidé à garder le contrôle dans un domaine qu’il ne connaît absolument pas, propose un compromis qui devient un véritable dilemme: Gina peut garder ses vêtements si BoJack lui-même se dénude.

BoJack est coincé: il ne veut pas revenir sur sa parole et faire souffrir Gina, mettant un terme à sa bonté nouvelle, mais il est aussi mal à l’aise à l’idée d’être nu, en particulier dans la scène que Flip imagine. Si l’objectivation des femmes et les agressions dont elles sont victimes occupent une grande place dans cette saison 5, ce passage est le seul à aborder la question de l’objectivation des hommes et des agressions commises à leur encontre. Et les retombées sont bien différentes, ou plus exactement inexistantes.

Au début du premier épisode de la saison 5, «La scène de l’ampoule», BoJack entre dans le bureau de Flip avec son peignoir, espérant le convaincre de renoncer à filmer la scène. Flip est assis par terre et sur un tableau blanc au fond de la pièce on voit des idées pour le scénario de Philbert, notamment «sexe violent et sexy», «violence classe», «retournement de situation sexy (violent??)».

Capture écran Netflix

Dès le départ, Flip manipule BoJack en insistant: «Je t’ai toujours traité en ami […] J’ai dit à ma mère hier soir que je m’étais fait un pote au boulot. Tu veux qu’elle me prenne pour un menteur?». C’est à ce moment-là que le ton, jusque-là menaçant, devient violent. Flip ordonne à BoJack d’enlever son peignoir, ce que l’acteur refuse de faire. Le show runner se penche alors vers lui pour attraper le revers de son peignoir. BoJack lui attrape le bras et ils commencent à lutter. Flip crie: «Pourquoi tu peux pas être pro et te foutre à poil?!». Les deux personnages se battent devant le canapé –un canapé de casting en quelque sorte– et Flip tente de déshabiller BoJack, attrapant ses deux mains, avant qu’il ne parvienne à s’écarter.

Occultation totale

Il est étrange de constater que dans une saison pleine de références aux mauvais comportements sexuels à Hollywood –sans compter la tentative manquée de BoJack de coucher avec une fille de 17 ans dans la saison 2 de la série– cet incident ne soit plus jamais évoqué après coup. BoJack passe une grande partie de la saison à donner de la voix pour défendre les femmes victimes de violences, avec plus ou moins de réussite, mais il semble ne pas avoir conscience du fait que lui aussi a été une victime. Il met tout cela derrière lui, comme il l’a fait pour toutes les oppressions auxquelles il a été soumis depuis l’enfance. D’une certaine façon, il perpétue un cycle de violence: le père de BoJack était égocentrique et sa mère projetait son mal-être sur son fils. C’est peut-être parce qu’il connaît bien la violence qu’il la met de côté sans même y penser.

Les abus sexuels commis contre les hommes sont souvent pris à la légère, malgré le fait qu’environ 10% des victimes de viol soient des hommes et que 16% des hommes de 18 ans aient déjà subi des violences sexuelles. Au lieu de parler de l’attaque dont il a fait l’objet, BoJack a une réaction classique pour lui: il se saoule et gare sa voiture sur un trottoir. Les spectateurs et les critiques semblent aussi avoir oublié cette scène. Est-ce parce que BoJack est de sexe masculin? Voyons-nous le danger différemment? Considérons-nous que les actes de Flip s’apparentent plus à des facéties qu’à une agression? Bien sûr, Flip est un handicapé social, mais cela n’enlève rien au fait que c’est un agresseur et ne rend pas les agressions qu’il commet moins répréhensibles.

On ne voit pas bien l’impact qu’a son agression sur BoJack, ni même si elle en a un d’ailleurs. Dans l’avant-dernier épisode de la saison 5, «Série en péril», BoJack est pris d’une crise psychotique et il ne fait plus la différence entre la réalité et le monde de Philbert, à tel point qu’il attaque physiquement Gina. C’est peut-être la conséquence de son addiction aux opiacés, mais BoJack présente de nombreux symptômes de l'état de stress post-traumatique: évitement de l’événement, changement d’humeur et changement de comportement.

Alors que la saison s’est ouverte sur cet événement, il est étonnant que BoJack n’accorde pas plus d’attention à l’agression de BoJack même s’il est possible que la révélation intervienne dans la saison 6. Son séjour en centre de désintoxication permettra peut-être à BoJack d’y voir plus clair et il se pourrait que son agression refasse surface et soit prise en compte comme il se doit.

Mais pour le moment, l’événement est laissé de côté et on ne sait pas si c’est volontaire ou s’il s’agit d’un oubli. Étions-nous censés nous rendre compte que BoJack faisait l’impasse sur l’incident ou ses scénaristes ont-ils eux-mêmes oublié d’y revenir? Les victimes féminines d’agressions de la série n’obtiennent pas justice, mais leur lutte est au moins évoquée. Celle de BoJack est passée sous silence.

Caitlin Wolper

Newsletters

Depuis #MeToo, les tournages de scènes de sexe de HBO ne sont plus les mêmes

Depuis #MeToo, les tournages de scènes de sexe de HBO ne sont plus les mêmes

Et l'initiative de la chaîne commence à se répandre à Hollywood.

Les bibles distribuées aux esclaves étaient expurgées de certaines références

Les bibles distribuées aux esclaves étaient expurgées de certaines références

Une bible de missionnaires anglais ne comportait que 10% de l'Ancien Testament.

Les hommes sous-estiment le niveau de harcèlement sexuel auquel sont exposées les femmes

Les hommes sous-estiment le niveau de harcèlement sexuel auquel sont exposées les femmes

Les femmes aussi, mais pas autant.

Newsletters