Culture

Magnum vend ses archives

Temps de lecture : 2 min

La collection entière de photographie de Magnum a quitté New York, mi-décembre, comme une cargaison de pierres précieuses, dans deux camions remorques, pour rejoindre le Texas. Plus d'un demi-siècle d'images, de la guerre civile espagnole saisie par Capa à l'avant-dernière décennie (les plus récentes sont de 1998): des témoignages historiques signés de certains des plus grands photojournalistes: Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, Elliott Erwitt, Leonard Freed, Bruce Davidson, Rene Burri, Eve Arnold, Dennis Stock, photographiant Picasso, Marilyn Monroe, ou autres Gandhi.

La numérisation des images de Magnum avait été entamée dans les années 90— comme pour la plupart des agences de presse— et une vente fut décidée en 2006: se défaire de ces archives et réinventer Magnum. C'est ainsi que les images furent vendues à la société d'investissement de Michael S. Dell, magnat de l'informatique. Les nouveaux propriétaires ont ensuite passé un accord avec l'Université du Texas, à Austin: les clichés pourront être étudiés et admirés pendant au moins cinq ans; c'est la première fois depuis des années qu'ils sont ainsi accessibles aux universitaires et au public.

Thomas F. Staley, directeur du Ransom Center où les images se trouveront, prévoit de numériser chaque image pour entamer des recherches et planifier des expositions. Moins de la moitié du stock est pour l'instant numérisée.

Cette vente, dont le prix n'a pas été dévoilé mais qui pourrait s'élever à une centaine de millions de dollars selon une source anonyme du New York Times, pourrait permettre à Magnum de se redresser un peu. Comme beaucoup d'autres agences photo, Magnum a vu sa fortune diminuer au fil des ans, à cause de la situation difficile de la presse et des alternatives au photojournalisme (vidéo d'un côté, photographes amateurs de l'autre).

«Etant données les évolutions technologiques qui révolutionnent le monde de la photographie, notamment la numérisation des images, une telle collection d'images imprimées n'existera plus jamais», commente l'un des membres de MSD.

[Voir les portfolios Magnum sur Slate]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Magnum, Eliott Erwitt ; dans l'article: Ferdinando Scianna / Magnum Photos

Newsletters

Sempé n'est plus, mais la poésie de ses dessins nous rapprochera toujours

Sempé n'est plus, mais la poésie de ses dessins nous rapprochera toujours

Ce jeudi 11 août, le père du «Petit Nicolas» est mort. Même absent, ce grand monsieur nous laisse de quoi sourire tendrement pendant deux ou trois millénaires.

Derrière l'objectif, au-delà des clichés: Lee Miller, photoreporter de guerre

Derrière l'objectif, au-delà des clichés: Lee Miller, photoreporter de guerre

Oubliez la muse de Man Ray et la modeuse. Unique femme reporter sur le front, elle a aussi été la première à montrer l'horreur des camps de concentration (et la baignoire d'Hitler).

La véritable histoire de Father Yod, gourou et légende méconnue du rock psyché

La véritable histoire de Father Yod, gourou et légende méconnue du rock psyché

Comment le premier restaurant végétarien de Los Angeles est devenu, dans les années 1960, l'antre d'un gourou attiré par le sexe, la philosophie New Age et le rock psychédélique? Et surtout, qui est vraiment Father Yod, auteur d'une soixantaine d'albums?

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio