Monde

En Inde, un homme essaie d'entrer dans le cockpit d'un avion pour... charger son téléphone

Temps de lecture : 2 min

L'homme a été conduit à la police par l'équipage.

Maman, j'ai voulu ouvrir la porte de l'avion | Aero Icarus via Flickr CC License by
Maman, j'ai voulu ouvrir la porte de l'avion | Aero Icarus via Flickr CC License by

Après le bébé qui nait dans un avion et la femme qui essaie d'ouvrir la porte pour crier «Je suis Dieu!», un homme a tenté de pénétrer dans la cabine de pilotage pour, tout simplement, charger son téléphone, lors d'un vol intérieur indien reliant Mumbai à Kolkata.

Le Guardian rapporte que l'homme n'avait visiblement pas tous ses esprits et s'est manifesté au moment de la préparation au décollage. Un communiqué officiel de la compagnie aérienne raconte la scène: «Alors qu'un avion IndiGo était au sol, un passager turbulent a essayé de pénétrer dans le cockpit assurant que son téléphone avait besoin d'être chargé.» Il a tout de suite été exclu du vol et conduit devant la police pour «violation de la sécurité», avant d'être rapidement relâché.

Premières fois

Plus tôt dans la semaine, le passager d'un vol intérieur joignant Delhi à Bihar a essayé d'ouvrir une porte de l'appareil en plein vol. C'est un autre passager qui a donné l'alerte et l'homme a été, lui aussi, arrêté. Alors qu'il prenait l'avion pour la première fois, il aurait confondu la porte arrière de l'avion avec celle des toilettes.

Si ces comportements étranges augmentent en Inde, c'est notamment parce que le prix des billets d'avions a diminué alors même que les revenus indiens ont augmenté. Plus de 91,3 millions de billets ont été vendus entre janvier et août, une augmentation de 21% par rapport à la même période en 2017. Cela est dû, en partie, à l'arrivée de compagnies low-cost comme IndiGo qui propose une classe unique, n'attribue pas de siège et réduit son marketing au minimum pour diminuer le prix des voyages.

Les transporteurs font face à de nombreux passagers et passagères qui embarquent pour la première fois et sont obligés de leur expliquer les règles les plus basiques telles que l'utilisation des toilettes.

Plusieurs hôtesses de l'air indiennes ont récemment dénoncé dans les médias locaux la mentalité des passagers les plus riches, qui «pensent pouvoir tout se permettre». Harcèlement sexuel et sexisme se multiplient, témoigne Sanchita Nanda, hôtesse: «Si un passager aime votre visage, il ne va pas arrêter de vous sonner, si vous lui tendez un verre, il va essayer de vous prendre la main.» Cependant, le problème des agressions sexuelles en avion est loin d'être particulier à l'Inde.

Les compagnies indiennes multiplient également les bourdes. La semaine dernière, une trentaine de passagers et passagères ont été hospitalisés après qu'un équipage a oublié de pressuriser l'avion.

Slate.fr

Newsletters

Dans le Massachusetts, une proposition de loi pour criminaliser le mot «salope»

Dans le Massachusetts, une proposition de loi pour criminaliser le mot «salope»

Un député de Boston propose d'ajouter l'utilisation du mot «bitch» à la liste de délits de trouble à l'ordre public.

En Californie, les tensions entre sans-abri et résidents s'accentuent

En Californie, les tensions entre sans-abri et résidents s'accentuent

Campements, seringues et misère humaine mettent à l'épreuve la tolérance et la compassion en Californie.

Infos

Infos

Newsletters