Égalités / Tech & internet

En Suède, le mème du «distracted boyfriend» jugé sexiste par l'observatoire de la pub

Temps de lecture : 2 min

Une entreprise l'avait utilisé pour une pub, mais l'image a été accusée de promouvoir les stéréotypes de genre.

La publicité incriminée | Bahnhof
La publicité incriminée | Bahnhof

Pendant l'été 2017, le mème du «distracted boyfriend», le petit ami distrait par une jolie passante, a été utilisé pour illustrer un grand nombre de phénomènes différents, de la popularité du socialisme chez les jeunes à l'amour des chats pour les boîtes en carton.

Le fournisseur d'accès internet suédois Bahnhof a eu l'idée d'utiliser ce mème pour accompagner une de ses offres d'emplois: la petite-amie outrée est «votre job actuel», le petit-ami distrait est «vous» et la jolie passante est «Bahnhof», un emploi plus intéressant.

Très vite, de nombreux internautes ont critiqué l'image, jugée sexiste, et ont saisi l'observatoire de la pub, une instance créée par l'industrie de la pub elle-même. Le médiateur a jugé que l'utilisation du mème était une forme de «discrimination genrée» car les femmes y étaient montrées comme des objets sexuels et l'homme était représenté de façon stéréotypée.

«Cela dépeint les femmes comme des objets interchangeables dont seule l'apparence est intéressante», a écrit le comité de médiation.

«L'objectivation est renforcée par le fait que les femmes sont désignées comme des métaphores des employeurs alors que l'homme, qui est le destinataire de la pub, est présenté comme un individu.»

De plus, la pub sous-entend qu'un «homme pourrait changer de partenaire féminine de la même façon qu'il change d'emplois».

Bahnhof, qui avait créé la pub, a rétorqué: «Tous ceux qui suivent Internet et la culture des mèmes savent comment ce mème est utilisé et interprété. Qu'on soit un homme, une femme ou de genre neutre n'a pas d'importance dans ce contexte. Nous sommes un fournisseur d'accès Internet et nous sommes familiers de ce contexte, tout comme ceux qui cherchent du travail chez nous... Si on peut nous reprocher quelque chose, c'est d'avoir utilisé un vieux mème».

Le jugement de l'observatoire a une valeur uniquement symbolique car le comité de médiation n'est pas habilité à sanctionner les entreprises. C'est d'ailleurs en réponse à cette limitation que la mairie de Stockholm a décidé cet été d'interdire les «pubs sexistes» dans la ville.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

Le commerce équitable combat aussi les inégalités de genre

Le commerce équitable combat aussi les inégalités de genre

Autant à travers ses standards qu’avec la mise en place de programmes dédiés, le mouvement Fairtrade/Max Havelaar se bat activement contre les inégalités de genre et promeut l’empowerment des productrices et des travailleuses agricoles dans le monde.

Le premier convoi juif vers Auschwitz, l'officier nazi et sa captive: histoire vraie d'un amour tabou

Le premier convoi juif vers Auschwitz, l'officier nazi et sa captive: histoire vraie d'un amour tabou

Des 999 premières femmes envoyées à Auschwitz, seules 22 ont survécu. L'une d'elles a été sauvée par la passion interdite d'un SS. À quel prix?

LGBTphobie: les discriminations ont la vie dure (mais des solutions existent)

LGBTphobie: les discriminations ont la vie dure (mais des solutions existent)

À l'occasion de la journée mondiale de la lutte contre l'homophobie et la transphobie, la Commission nationale consultative des droits de l'homme publie un rapport dans lequel elle émet des propositions pour améliorer le quotidien des personnes LGBT+.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio