Politique

Jusqu'à quel point l'affaire Benalla peut-elle atteindre Macron?

Temps de lecture : 2 min

La chute dans les sondages est brutale.

Les planètes se désalignent pour Emmmanuel Macron: affaire Benalla, démissions en cascade, accumulation de petites phrases méprisantes, annonce anticipée du départ de Gérard Collomb... Après un relatif état de grâce dans l'opinion publique, qui aura duré quinze mois, la tendance s'inverse.

Le président de la République en est bien conscient et prévoit de «s'adresser aux Français» en octobre, rapporte Marianne. «Nous réfléchissons à un format, quelque chose d’assez long, mais pas un “20h”. Il va parler de l’état de la France, faire le bilan de cette rentrée. Bien sûr, il répondra aux questions sur l’affaire Benalla», a expliqué son entourage à l'hebdomadaire.

Faut-il voir dans cette situation les prémisses de l'échec du «en même temps»? Un retour des clivages politiques? Mais alors, pourquoi personne dans l'opposition ne parvient à s'emparer du boulevard qui s'ouvre?

«[Sur l'affaire Benalla,] il y a eu des erreurs d'appréciation majeures. Là, ils ont tout raté. Au début de l'été, je me souviens très bien avoir eu des conseillers de l'Élysée au téléphone, qui me disaient: “L'affaire Benalla va s'éteindre toute seule, les Français sont en vacances, ça n'impactera pas l'opinion publique”. C'est une erreur d'appréciation, un excès de confiance sur la conviction de savoir ce que les Français pensent», commente la journaliste Laetitia Krupa.

Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, Pierre Jacquemin, rédacteur en chef à la revue Regards et Laetitia Krupa, journaliste spécialiste de communication politique, sont les invitées de «Politique», l'émission de Roselyne Febvre et de Jean-Marie Colombani sur France 24 en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

Les raisons des tensions entre Emmanuel Macron et Angela Merkel

Les raisons des tensions entre Emmanuel Macron et Angela Merkel

L'idylle était pourtant partie pour être parfaite.

Confrontation la plus attendue du mois de mai

Confrontation la plus attendue du mois de mai

Le Parti communiste français survivra-t-il aux européennes?

Le Parti communiste français survivra-t-il aux européennes?

Premier parti de France à la Libération avec plus d’un quart des voix, le PCF est aujourd’hui crédité de 2 à 3% d’intentions de vote aux européennes.

Newsletters