Égalités / Santé

Le problème de la crème solaire sur les peaux foncées

Temps de lecture : 2 min

Beaucoup de protections solaires ne sont pas adaptées aux peaux non-blanches.

La YouTubeuse Aysha Abdul teste une crème solaire | Capture écran de la chaîne de Aysha Abdul
La YouTubeuse Aysha Abdul teste une crème solaire | Capture écran de la chaîne de Aysha Abdul

Aux États-Unis, les gens ne mettent pas assez de crème solaire. Et les Africains-Américains encore moins. Pourtant, le produit a de nombreux avantages. Il empêche le soleil d’empirer certaines maladies de peau, comme les lupus par exemple, qui touchent fortement les femmes noires américaines. La crème solaire protège aussi des cancers de la peau. Si ces derniers touchent majoritairement des personnes blanches, les personnes noires atteintes risquent davantage d’en mourir, parce que leur maladie est découverte plus tardivement. L’idée reçue que les non-Blancs et non-Blanches n’ont pas besoin de crème solaire explique en partie qu’ils et elles n’en mettent pas assez et ne soient pas diagnostiquées à temps, même si ce n’est pas la seule explication.

Traces blanchâtres

Comme dans beaucoup de secteurs, les peaux blanches sont considérées comme la norme et les autres carnations ne sont pas prises en compte. Il y a quelques temps, Rokhaya Diallo prenait en exemple les pansements, toujours de couleur claire, pour mettre en exergue ce phénomène. C’est la même chose pour les crèmes solaires, qui pour beaucoup laissent des traces blanchâtres sur les peaux foncées. Des dizaines de vidéos sur YouTube montrent des femmes noires tester des crèmes solaires pour déterminer lesquelles sont portables sur leur complexion.

Aux États-Unis, les crème solaires sont considérées non pas comme un cosmétique mais comme un médicament et sont donc régulées par la Food and drugs administration (FDA). Elle impose un strict contrôle sur les ingrédients qui peuvent composer les crèmes. Avec peu de marge de manoeuvre, les fabricants ne se concentrent pas sur l'apparence des produits mais souvent uniquement sur leur efficacité. Au détriment des personnes non-blanches.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Depuis peu, des marques comme Black Girl Sunscreen ou Bolden USA produisent des crèmes adaptées aux peaux noires et les grands leaders du marché commencent doucement à leur emboiter le pas. Le problème est que pour l’instant, ces solutions sont très chères et difficilement trouvables hors internet.

Newsletters

Pour Libusha Reich Breder, l'après-Auschwitz était «encore pire»

Pour Libusha Reich Breder, l'après-Auschwitz était «encore pire»

Cette survivante qui figurait parmi les 999 premières déportées d'Auschwitz voulait «vivre 120 ans pour en parler le plus longtemps possible».

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Dans la lutte contre les discriminations, les alliés jouent un rôle essentiel. Mais s'affirmer comme tel ne suffit pas: il faut des actes.

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

«Ébouriffant·e·s», la BD d'anticipation dont les poils sont les héros

Adeline Rapon et Émilie Gleason imaginent un futur proche dans lequel le poil est si libre qu'on ouvre des salons dans lesquels il est sublimé au lieu d'être ratiboisé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio