Société

«J'ai parfois l'impression qu'il vit un amour à géométrie variable»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille T., une femme ne sachant pas quoi espérer de sa relation avec un homme qui se montre aussi fuyant qu'inconstant avec elle.

«Je ne sais plus comment le faire réagir, comment lui faire comprendre que ses gestes, comportements et mots frisent l'irrespect.» | Eric Ward via Unsplash License by
«Je ne sais plus comment le faire réagir, comment lui faire comprendre que ses gestes, comportements et mots frisent l'irrespect.» | Eric Ward via Unsplash License by

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est par là.

Chère Lucile,

Cogiteuse à temps plein, gambergeuse professionnelle, je rate, échoue dans à peu près tous les domaines de ma vie.

J'ai 38 ans, deux enfants d'une précédente union (treize ans de vie commune), je suis plutôt cultivée, mignonne et marrante. Toutefois, ma capacité à tout remettre en question et mon manque certain d'assurance en moi me jouent perpétuellement des mauvais tours, surtout lorsque je suis dans une relation sentimentale.

Depuis plusieurs mois (six pour être exacte), je fréquente un homme. Très peu assidu dans notre relation, il est un jour amoureux transi et le jour d'après, il élude mes messages, ne m'appelle pas, et répond laconiquement à mes tentatives de prises de contact. Tout semble paradoxal à tel point que je me suis perdue dans cet imbroglio de mots sans actes, dans cette relation en demi-teinte. Mon tempérament impulsif a pris le dessus, allant jusqu'à le faire fuir. Il est comme passif et négligent et moi je suis devenue une serpillière qui lui court après, sans cesse.

Je ne sais plus comment le faire réagir, comment lui faire comprendre que ses gestes, comportements et mots frisent l'irrespect. Parallèlement, il a toujours un petit mot pour me garder sous sa coupe. Il souhaite que l'on aille rendre visite à sa maman dans le sud. Évidemment j'en meurs d'envie. Mais je ne sais plus s'il est avec moi pour s'afficher avec quelqu'un ou s'il est tout simplement maladroit. J'ai peur de vivre ces moments partagés pour ensuite tomber de toujours plus haut et me faire un sacré gros bobo au cœur et aux tripes. Il ne veut en rien bousculer ses habitudes et passera tout son temps avec sa bande d'amis avec lesquels il paraît si heureux et comblé (sorties, concerts, week-ends, apéros, vacances). Sporadiquement, il m'invitera à certaines occasions mais je ne sais jamais vraiment si j'ai ma place dans ces moments-là, comme dans sa vie.

J'ai parfois l'impression qu'il vit un amour à géométrie variable. Et moi je suis juste soumise et malheureuse dans cette relation. J'ai discuté de nombreuses fois avec lui, il semble en partie reconnaître ses torts, pour autant il ne modifie pas son comportement mais «notre rencontre n'est pas le fruit du hasard», selon ses dires. À quoi me fier? À mon instinct? Au temps? À ses mots et ne retenir que les bons moments?

Je n'arrive pas à trouver de réponse claire, distincte et franche, je me tourne vers vous.

Je vous remercie de m'avoir lue.

T.

Chère T.,

Vous me demandez à quoi vous fier et je vais être très claire avec vous: fiez-vous à vos sentiments. Pas ceux que vous pensez avoir pour cet homme, pas l’impulsion qui vous pousse à chercher son attention, mais bien à vos sentiments profonds. Comment vous sentez-vous? Vous sentez-vous en sécurité? Vous sentez-vous aimée? Je crois que la vie est trop courte pour essayer de changer quelqu’un qui n’a aucune envie d’évoluer et encore plus de s’épuiser à cette tâche. Je ne vous connais pas mais je peux sans mentir vous dire que vous méritez mieux que cette relation à sens unique où l’autre est un sphinx dont les mots doivent être décryptés et les gestes sur-analysés pour y trouver du sentiment. Six mois de relation, c’est beaucoup quand on s’y implique mais c’est aussi très peu si on n’écrit rien à deux.

Vous méritez juste mieux, T. Mieux que d’être suspendue au moindre de ses maigres indices de son inclinaison pour vous. Vous semblez passionnée, vous méritez qu’on le soit en retour. Vraiment. Et si je sais combien il est difficile de trouver un compagnon quand on est une mère divorcée, je vous assure que ce n’est pas une raison pour se mettre en couple avec quelqu’un qui ne vous convient pas. Ce manque de chaleur, cette indécision, voudriez-vous qu’elles déteignent sur vos enfants? Avez-vous envie de leur donner cette image de couple-là? Si vous n’y arrivez pas pour vous, faites-le pour eux.

Les silences de cet homme, cette posture indécise, c’est de la souffrance pour vous. Et l’amour ne doit pas être synonyme de souffrance. En France, on a beaucoup écrit sur les passions dévorantes qui sont souvent la source de maux plus grands encore. Pour bien aimer, il fallait vivre des tourments qui confinaient à la torture. La vérité, c’est que je ne vois pas l’intérêt de perdre du temps, aujourd’hui, à s’attacher à quelqu’un qui ne soulève que de tels sentiments. À part le masochisme.

C’est vous que vous devez écouter T. Les gens ne changent pas s’ils n’en ont pas envie. Les sentiments évoluent rarement dans le bon sens. Cette guerre pour l’amour de cet homme, c’est probablement une bataille que vous avez déjà perdue. Soyez forte et fière. Vous méritez mieux. Vous méritez qu’on vous respecte. Vous méritez qu’on vous aime.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

Pourquoi on confisque la parole aux travailleuses du sexe

Pourquoi on confisque la parole aux travailleuses du sexe

Le féminisme pro-sexe divise. Alors que la notion de consentement était au cœur du mouvement #MeToo, qu'en est-il lorsqu'il s'agit des prostituées ou des actrices porno? Pour le podcast 18 mois, #MeToo, le féminisme et nous, Sarah...

La France a du mal à saisir la fonction de ses militaires

La France a du mal à saisir la fonction de ses militaires

Si la mission combattante est reconnue, elle n'apparaît toujours pas clairement aux yeux de nombre de responsables politiques comme ce qui ordonne l'ensemble de la vie militaire.

Attention au mauvais usage de la métaphore «prise d'otages» en politique

Attention au mauvais usage de la métaphore «prise d'otages» en politique

L’expression préférée de l'opposition aux grèves est devenue délicate à manier depuis les attentats du 13-Novembre.

Newsletters