Monde

Midterms: les hommes blancs en minorité chez les Démocrates

Temps de lecture : 2 min

Les femmes et les personnes de couleur représentent une majorité des candidatures du camp démocrate pour les élections américaines de mi-mandat.

De gauche à droite: Alexandria Ocasio-Cortez, Ayanna Pressley et Amy McGrath, candidates démocrates | Montage Slate  | Mario Tama / Getty images North America / AFP, Joseph Prezioso / AFP Vivien Killilea / Getty images North America / AFP
De gauche à droite: Alexandria Ocasio-Cortez, Ayanna Pressley et Amy McGrath, candidates démocrates | Montage Slate | Mario Tama / Getty images North America / AFP, Joseph Prezioso / AFP Vivien Killilea / Getty images North America / AFP

Le Parti démocrate présentera au moins 180 femmes aux midterms, les élections qui se tiennent au milieu du mandat présidentiel aux États-Unis pour renouveler une partie des membres de la Chambre des représentants et du Sénat. Le précédent record de 120 candidates est donc pulvérisé, souligne le Centre Rutger pour les femmes américaines en politique.

Les Démocrates ont également nommé au moins 133 personnes de couleur et 158 personnes concourant pour la première fois à une telle élection, nous apprend Politico.

Les chiffres sont encore plus impressionnants dans les districts où une ou un Démocrate ne renouvelle pas sa candidature ou qu'un siège républicain risque de basculer: plus de la moitié des candidatures sont celles de femmes –soixante-cinq sur 125 sièges à pourvoir.

Le Congrès américain [qui réunit la Chambre des représentants et le Sénat] pourrait bien changer de visage, en s'éloignant de l'archétype de l'homme politique blanc installé. C'est aussi et surtout le visage du parti Démocrate qui pourrait évoluer.

«Campagnes bien différentes»

«Ces candidates et candidats issus du terrain viennent de réseaux non-politiques et non-traditionnels, cela signifie aussi qu'elles et ils mènent des campagnes bien différentes que ce qu'on a déjà vu, explique à Politico Martha McKenna, une consultante démocrate qui dirigeait auparavant Emily's List, un groupe pro-avortement. Quand une infirmière, une mère de famille ou une jeune vétérante décide de se lancer dans la course, sa campagne ne ressemble à aucune autre et en 2018, c'est très puissant.»

Alexandria Ocasio-Cortez et Ayanna Pressley, deux femmes de couleur, ont battu des hommes blancs très ancrés politiquement qui concourraient au poste de candidat pour les élections de mi-mandat. Ces femmes à la personnalité et à l'histoire singulière ont une vision plus à gauche que la norme au sein du camp démocrate.

Après avoir décroché sa candidature face à un Démocrate bien installé, Amy McGrath, une ancienne pilote de la marine et première femme à avoir volé lors de missions de combat, menace fortement l'assise du candidat républicain pour novembre.

MJ Hegar, vétérante qui recouvre ses cicatrices de guerre par des tatouages et pose avec ses enfants, a quant à elle publié une vidéo virale qui lui a permis de lever 750.000 dollars pour l'aider dans sa campagne. Elle aussi pourrait bien battre son concurrent républicain, John Carter.

«Crédibilité de l'outsider»

Si les femmes démocrates se taillent la part du lion dans le total des nominations féminines, quelques victoires ont également été obtenues chez les Républicaines. Cinquante-deux femmes de ce parti se préparent aux midterms de novembre.

«Quand on regarde cette large classe de femmes candidates, c'est évident, ce n'est plus cet homme moyen blanc avec sa cravate rouge qui candidate, explique John Lapp, un consultant qui dirigeait le comité de campagne démocrate au Congrès en 2016. Ces candidates n'ont ni la même allure, ni la même voix que ce que nous connaissons du Congrès aujourd'hui, alors elles démarrent avec une certaine crédibilité de l'outsider.»

Mais l'histoire de candidatures atypiques se frayant un chemin jusqu'aux élections n'est pas toujours simple. Certaines femmes et personnes de couleur nouvelles en politique estiment qu’elles génèrent un enthousiasme populaire qui n'est pas celui du parti.

Le comité de campagne démocrate au Congrès, qui reste habituellement éloigné de l'élection des prétendantes et prétendants, a cette année affiché son soutien à des candidatures issues de l'establishment plutôt qu'aux nouvelles têtes.

Slate.fr

Newsletters

En Espagne, les artistes ne peuvent plus critiquer le gouvernement, la famille royale ou Dieu

En Espagne, les artistes ne peuvent plus critiquer le gouvernement, la famille royale ou Dieu

La justice belge a refusé l'extradition du rappeur espagnol Valtònyc, condamné dans son pays à trois ans et demi de détention. Rencontre à Bruxelles.

Les ravages de l'industrie de la bière en Afrique

Les ravages de l'industrie de la bière en Afrique

Une population jeune en pleine croissance, un pouvoir d’achat en hausse... Le continent est un eldorado pour les géants du secteur qui ne reculent devant rien.

Selon Stormy Daniels, le pénis de Trump ressemble à Toad de Mario Kart

Selon Stormy Daniels, le pénis de Trump ressemble à Toad de Mario Kart

Dans son nouveau livre, l'ancienne actrice porno donne de nombreux détails gênants sur l'anatomie du président des États-Unis.

Newsletters