Économie / Culture

Kanye West devra-t-il payer des droits pour ses t-shirts à l'effigie d'actrices porno?

Temps de lecture : 2 min

Le rappeur superstar s'est servi d'images d'actrices X pour ses derniers sweat-shirts à 75 dollars. Elle ne vont apparemment rien toucher dessus.

Kanye West dans le clip de I Love It | Capture écran via Youtube
Kanye West dans le clip de I Love It | Capture écran via Youtube

Kanye West a encore surpris son monde la semaine dernière. Il a officié comme directeur artistique des Pornhub Awards, l’équivalent des Oscars pour les sites pornographiques. Avec son entreprise DONDA (du nom de sa mère décédée), il a réalisé la cérémonie et créé son univers visuel, du plateau au design des trophées futuristo-phalliques, en passant par les costumes. Il en a profité pour dévoiler le clip (au haut potentiel de mème) d’un morceau featuring Lil Pump, réalisé par Spike Jonze.

Sweat-shirts aux noms des gagnantes

Yeezy, la ligne de vêtements de l’artiste, a sorti des sweat-shirts à l’effigie des gagnantes, ornés du nom des actrices et de la catégorie remportée. Vendu soixante-quinze dollars, ces vêtements sont visiblement inspirés des oeuvres du peintre Kerry James Marshall, souvent partagées par le rappeur sur son compte Twitter. Certaines performeuses ont partagé une photo de celui qui leur est consacré:

Montrez à Kanye Pornhub et moi que vous nous aimez !

Sur les réseaux sociaux, des internautes commencent à se demander si les pornstars représentées sont rémunérées en conséquence. En réponse à un tweet de Siouxsie Q (actrice porno elle aussi), qui lui demande si c’est le cas, Lena Paul, la «meilleure performeuse à gros seins», écrit: «Très bonne question *émoji songeur*».

Kanye pouvait-il utiliser les effigies des actrices ainsi que leurs noms sans leur accord? Le site Jezebel a posé la question mais ni les publicistes de West ni ceux des actrices n’ont souhaité répondre. Pour Keiran Lee, superstar du porno lui aussi, si les visuels sont inspirés de scènes tournées par les actrices, elles ont probablement cédé tous droits d’exploitation de ces images aux studios.

Pornhub, dont le logo apparaît sur les vêtements, est la propriété de l’entreprise au nom beaucoup plus sage MindGeek. C'est un Béhémoth de l’industrie, qui possède la quasi-totalité des sites pornos et certains des studios les plus populaires.

Kendra Sunderland, l’une des actrices figurant sur les sweat-shirts, estime que si les actrices en question ne voient pas de problème, l’affaire ne regarde personne d'autre. Siouxsie Q, qui siège au Non-profit Adult Performer Advocacy Committee, une association de défense des droits des acteurs et actrices porno, ne l'entend pas de cette oreille. Elle espère que «des membres de la communauté des travailleuses et travailleurs du sexe bénéficieront des ventes. Sinon, avec un prix de soixante-quinze dollars, ça ressemble à de l’exploitation».

Slate.fr

Newsletters

Domino's propose des pizzas en échange d'un tatouage (et ce n'est pas une première)

Domino's propose des pizzas en échange d'un tatouage (et ce n'est pas une première)

Dans la série tatouages, il y a les traditionnels tribaux, l'infini, la carpe coye, le signe du zodiac. Il faut maintenant ajouter le domino, arboré par près de 400 personnes.

Guerre commerciale: et si Trump avait raison?

Guerre commerciale: et si Trump avait raison?

L'offensive du président américain contre la Chine n'est pas un choix complètement irrationnel et pourrait être utile.

Ligue des champions: les joueurs vont devoir jouer!

Ligue des champions: les joueurs vont devoir jouer!

À présent, on félicitera les résultats avant de remercier les grandes puissances économiques.

Newsletters