Life

Les hommes aussi se font refaire les seins

Slate.fr, mis à jour le 01.02.2010 à 11 h 43

La réduction mammaire. Une opération qu'on penserait a priori exclusivement réservée aux femmes. Qu'on ne s'y méprenne pas. La réduction des seins est l'une des opérations esthétiques les plus populaires chez les hommes. Fini les seins qui pendent à cause d'un surplus de graisse. Pour avoir un beau torse, les hommes cèdent à la tentation du billard.

Cette année, les chirurgiens esthétiques britanniques ont enregistré un nombre record d'opération de ce type chez les hommes. Le rapport annuel de l'association des chirurgiens esthétiques britanniques (British Association of Aesthetic Plastic Surgeons, BAAPS) révèle que ses membres ont pratiqué 581 opérations de réductions mammaires masculines en 2009, contre 323 l'année dernière. Soit une augmentation record de 80%.

L'association regroupe un tiers des chirurgiens britanniques. Le nombre total d'opération doit donc s'élever à plus de 1.000, ce qui correspond à un juteux business de plusieurs millions d'euros.

Il y 5 ans, seules 22 opérations comme celles-ci avaient été pratiquées sur des hommes. Aujourd'hui, la réduction mammaire est la troisième opération la plus populaire chez les hommes, après l'opération du nez et celle des paupières.

L'opération a gagné en popularité grâce à de nombreuses célébrités qui ont affiché leurs nouveaux seins en une des magazines. C'est le cas de Jack Nicholson qui a exhibé ses jolis «seins» sur les plages et les yachts de la Côte d'Azur. Plus surprenant, même Tony Blair, ancien premier ministre britannique, s'est laissé tenter par l'opération et a affiché son torse refait à neuf pendant ses vacances.

La procédure coûte en moyenne 2.000 euros, prend une heure et demie et consiste à la ponction d'environ 1 litre de graisse.

Le secrétaire de l'association britannique, Rajiv Grover impute l'engouement des hommes pour les opérations esthétiques aux médias: «Cela est sûrement du à l'attention particulièrement accrue des médias sur les opérations. Les hommes se sont rendus compte des choses formidables qu'il était possible de faire».

La hausse du nombre des réductions mammaires masculines est ce qu'il y a de plus remarquables, mais reflète surtout l'augmentation du taux d'obésité depuis quelques années.

[Lire l'article complet sur le Telegraph]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Charles Sprague Smith. Galerie Flickr de Georges Eastman House

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte