Monde

Pourquoi les adolescents de Bombay se suicident

Temps de lecture : 2 min

Pourquoi les adolescents de Bombay se suicident-ils? C'est la question posée par la BBC, qui se penche sur la vague de suicides qui traverse les jeunes de l'Etat de Maharashtra, un des plus développés d'Inde, où se situe la capitale.

A Bombay, 32 adolescents se sont donnés la mort entre le 1er et le 26 janvier 2010, plus d'un par jour. Il n'y a pas de chiffres disponibles pour comparer à la même période de 2009, mais les responsables locaux s'accordent pour dire que le phénomène est en train de devenir incontrôlable.

Il y a également un consensus parmi les psychologues et les professeurs sur le fait que la raison principale derrière le phénomène est la pression grandissante sur les épaules des adolescents vis-à-vis de leurs résultats académiques. Pour faire face aux problèmes, les autorités ont lancé une campagne intitulée «La vie est belle» pour aider les étudiants à gérer cette pression scolaire.

Au total, plus de 100.000 personnes mettent fin à leurs jours en Inde chaque année, dont trois par jour pour la seule ville de Bombay. Le suicide est une des trois premières causes de mortalité pour les 15-35 ans. Selon l'OMS, dans le monde, il y a davantage de personnes qui meurent en se suicidant que de victimes d'homicides et de conflits, toutes guerres combinées.

[Lire l'article complet sur bbc.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Bombay <DEEPAK GUPTA>, Flickr, CC

Newsletters

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Véritable industrie, ce trafic offre un catalogue de choix aux patients les plus riches en attente de greffes. Des preuves récentes suggèrent que la pratique barbare du prélèvement forcé d'organes est toujours en cours dans les prisons chinoises.

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

Le site surnommé «Stonehenge espagnol» était sous les eaux depuis 1963.

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio