Égalités / Santé

Le vagin est auto-nettoyant, pourtant on essaie toujours de nous vendre des produits d'hygiène intime

Temps de lecture : 2 min

L'industrie des produits d'hygiène féminine joue sur la peur des femmes de sentir mauvais pour faire acheter savons, déodorants et autres lingettes.

Si la nature avait voulu que le vagin sente comme la rose et la lavande, elle aurait fait sentir les vagins comme la rose ou la lavande  | 
chuttersnap via Unsplash CC License by
Si la nature avait voulu que le vagin sente comme la rose et la lavande, elle aurait fait sentir les vagins comme la rose ou la lavande | chuttersnap via Unsplash CC License by

L'industrie des produits d'hygiène féminine joue régulièrement sur la peur des femmes de sentir mauvais du vagin, et certains produits se révèlent être dangereux. En juillet, un juge du Missouri a tranché en faveur de vingt-deux femmes qui accusaient les produits d'hygiène à base de talc de la marque Johnson & Johnson d'être responsables de leur cancer des ovaires, en raison de la présence d'amiante dans les produits. En 2017 déjà, l'entreprise américaine avait été accusée du même chef, et continue de faire appel.

Depuis plusieurs années déjà, le talc est pointé du doigt par les scientifiques; en 2016, une étude montrait des risques plus élevés de cancers liés à son utilisation dans la toilette intime. Pourquoi, dans ce cas, des femmes sentent-elles encore le besoin de saupoudrer leur vulve de talc?

Auto-nettoyant

Le vagin est un organe incroyable et complexe. Il est recouvert de muqueuses qui le protègent des infections grâce à un mélange de bactéries connues sous le nom de flore vaginale. Le système de protection est aussi auto-nettoyant, oui les sécrétions vaginales sont hygiéniques.

L'apparence et la quantité de muqueuses vaginales varient légèrement au cours du cycle menstruel. Parfois, en cas d'infection, sexuellement transmissible ou non, les pertes peuvent être plus importantes, changer de couleur ou d'odeur. Et l'on ne peut que vous recommander d'aller consulter un ou une spécialiste en cas de démangeaisons. Mais en temps normal, le vagin se nettoie naturellement, ce qui semble moins évident quand on constate la panel de produits d'hygiène intime à notre disposition.

Nous aimons globalement toutes nous sentir propres et fraîches, à toutes les périodes de notre cycle. Depuis des années, l'industrie des produits dits «d'hygiène féminine» travaille à accentuer notre peur de ne pas l'être, nous explique Rose George pour le Guardian. Chaque savon, chaque tampon, chaque serviette est associée à une nécessité de fraîcheur et propreté, jouant sur notre peur que les autres sentent qu'on a nos règles, qu'un ou une partenaire sexuel puisse se moquer d'une odeur.

Eau et savon doux

Pour correctement nettoyer sa vulve, de l'eau, du savon doux et un essuyage délicat suffisent amplement. Les gynécologues déconseillent vivement l'utilisation d'oeufs de jade et autres yoni (nettoyage à la vapeur aux herbes recommandé par Gwyneth Paltrow). Les muqueuses du vagin sont poreuses et promptes à absorber des bactéries.

Aux États-Unis, une femme sur cinq âgée de 15 à 44 ans pratiquerait la «douche vaginale», qui consiste à introduire dans son vagin de l'eau et d'autres substances (parfois du vinaigre!). La douche vaginale, tout comme les déodorants vaginaux, est dangereuse. Une étude de l'université de Pittsburg a montré que plus les femmes pratiquent ce genre de douches, plus elles s'exposent aux vaginites –en utilisant cette pratique une fois par semaine, le risque double.

«Si la nature avait voulu que le vagin sente comme la rose et la lavande, elle aurait fait sentir les vagins comme la rose ou la lavande», résume Ronnie Lamont, porte-parole du Collège royal des gynécologues et obstétriciens.

«Si nous parlions plus des problèmes génitaux, la santé et la confiance des femmes s'amélioreraient, même si nous sentirions moins le parfum», conclut Rose George du Guardian.

Slate.fr

Newsletters

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

En Amérique latine, le cinéma a récemment vu se multiplier les thématiques et les interprètes trans*. Mais cette avancée cache trop souvent une vision stéréotypée et misérabiliste.

Les gays doivent-ils encore être abstinents un an avant de donner leur sang?

Les gays doivent-ils encore être abstinents un an avant de donner leur sang?

Les résultats d’une étude officielle imposent à Agnès Buzyn d’actualiser un dossier compliqué que Marisol Touraine était parvenue, in fine, à gérer.

Les féministes divisées avant la marche du 24 novembre contre les violences sexuelles

Les féministes divisées avant la marche du 24 novembre contre les violences sexuelles

S'il y a toujours eu des divisions, le paysage actuel est beaucoup plus éclaté que dans les années 1970, avec une multitude d'associations aux revendications spécifiques.

Newsletters