Culture

Tintin tiraillé entre Spielberg et Jackson

Temps de lecture : 2 min

Le film Tintin a longtemps été tiraillé entre Steven Spielberg et Peter Jackson. C’est finalement le réalisateur des «Seigneurs des Anneaux» qui aura la garde la plus longue du jeune reporter. Variety (via les Inrocks) annonce qu’après 32 jours «de captations de mouvements et d’expressions sur des acteurs munis de capteurs, Spielberg laisse à présent le reste du travail à Jackson. Celui-ci travaillera les effets spéciaux du film pendant 18 mois».

Pour le premier épisode de la trilogie Tintin, le chemin est donc encore long.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Le film de Cristian Mungiu déploie dans toute son ampleur un constat que décrivent aussi plusieurs autres films du festival, dont deux beaux films portugais étrangement similaires, «Alma Viva» et «Restos do Vento».

À Cannes, les riches prennent cher

À Cannes, les riches prennent cher

Plusieurs films, «Sans filtre» de Ruben Östlund en tête, tirent avec allégresse sur les ultra-riches et leur insupportable déconnexion du monde réel.

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

L'affrontement qui a opposé l'Argentine au Royaume-Uni d'avril à juin 1982 a eu des conséquences indirectes sur le milieu du «rock nacional».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio