Monde

Un parapentiste «hostile» et «obscène» terrorise un village anglais

Temps de lecture : 2 min

Après une douzaine de plaintes, la police de Bexhill-on-Sea a ouvert une enquête.

parapente | Juliegever via Flickr CC License by
parapente | Juliegever via Flickr CC License by

Depuis deux ans dans la station balnéaire de Bexhill-on-Sea en Angleterre, un adepte du parapente intimide les badauds par son comportement agressif. La police a reçu plus d'une douzaine de plaintes à son sujet et une enquête a été ouverte en partenariat avec l'autorité d'aviation civile.

«La Police du Sussex a été informée qu'un parapentiste causait des dégâts criminels, avait bloqué l'autoroute, était injurieux et hostile envers les membres du public, et avait un comportement antisocial, a récemment déclaré un porte-parole de la police. Il a aussi eté accusé d'intimider les gens en volant très bas au-dessus de la plage.»

Une de ses victimes, Richard Porter, dit être obligée d'éviter une partie de la ville à cause de lui: «Il est malfaisant. Il parle de façon odieuse et obscène. Nous sommes entrés en conflit avec lui plus d'une fois.»

Alors que les autorités avaient commencé à recueillir des témoignages d'interactions avec le parapentiste, celui-ci s'est soudainement démasqué. Selon le Telegraph, il s'agit de Paul Satchell, un menuisier de 54 ans qui se suromme «Bexhill Birdman» (l'homme oiseau de Bexhill) et conteste la description qui est faite de lui.

«J'ai appelé la police hier et je suis allé au poste pour leur dire que je faisais l'objet d'une diffamation inacceptable. Les accusations qui circulent sont des mensonges», a-t-il expliqué.

Selon lui, des personnes mesquines veulent l'empêcher de voler et c'est seulement contre eux qu'il s'énerve: «Je suis un esprit volant libre, je vis pour voler et je vole pour vivre» a-t-il dit à la radio locale.

Un élu local précise que Bexhill-on-Sea est très populaire auprès des retraités qui apprécient le calme et la plage. «Ils ne veulent pas de gens qui font du parapente. On a déjà assez de mouettes qui font ça sans que les humains s'y mettent aussi.»

Newsletters

Ces chercheurs étudiaient les léopards en Iran, ils ont été condamnés pour espionnage

Ces chercheurs étudiaient les léopards en Iran, ils ont été condamnés pour espionnage

Ils utilisaient des caméras et des pièges photographiques pour observer plusieurs espèces en voie de disparition.

Le nouveau Lula fera-t-il du Lula?

Le nouveau Lula fera-t-il du Lula?

Il semble clair que l'ancien président brésilien, à peine sorti de prison, est déjà en campagne.

De Bagdad à Beyrouth, l'axe iranien chancelle

De Bagdad à Beyrouth, l'axe iranien chancelle

Conspué dans les manifestations en Irak, l'Iran voit également le Hezbollah fragilisé par la contestation au Liban. La République islamique pourrait être la grande perdante de ce vent de révolte.

Newsletters