Politique

«Nous sommes tous réfractaires au changement»

Temps de lecture : 2 min

Invité de l'Instant politique de France Info, Augustin Paluel Marmont, de Michel et Augustin, a réagi à la dernière sortie du président Macron.

Invité de Gilles Bornstein dans l'Instant politique de France Info, Augustin Paluel-Marmont a réagi à la déclaration d'Emmanuel Macron mercredi, en déplacement au Danemark. Les Gaulois seraient-il «réfractaires au changement»? «Tous les changements provoquent des craintes. Nous sommes tous réfractaires au changement. Il faut faire tomber les peurs et se mettre en mouvement», a estimé le patron de Michel et Augustin.

À la question de Slate (7'27) «Où en est-il de la parité dans son entreprise», Augustin Paluel-Marmont a mis en avant les «70% de femmes», rappelant qu'il travaillait aussi sur les questions de diversité et d'inclusion des personnes handicapées. «Une aventure comme la nôtre est le reflet des hommes et des femmes qui l'animent au quotidien. On a plein d'idéaux, et il y a plein de sujets sur lesquels on doit énormément progresser, c'est notre responsabilité en tant qu'entrepreneurs.»

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les jours à 11h20

Newsletters

L'ambassadeur des États-Unis au Mexique est devenue une star de Twitter

L'ambassadeur des États-Unis au Mexique est devenue une star de Twitter

La communication friendly de Christopher Landau révèle le rôle complexe des réseaux sociaux en diplomatie.

«Le Liban c'est la famille de la France»

«Le Liban c'est la famille de la France»

Pour témoigner de son soutien, Emmanuel Macron s'est rendu à la capitale à la suite de l'explosion dramatique qui l'a secouée. Il en faudra certainement davantage au peuple libanais pour se relever.

Et si les médias anglo-saxons contribuaient (sans le savoir) à la réélection de Donald Trump?

Et si les médias anglo-saxons contribuaient (sans le savoir) à la réélection de Donald Trump?

Quatre ans après leur autocritique à l'issue de la victoire inattendue du président américain en 2016, il semblerait que les journalistes retombent dans le même travers.

Newsletters