France

Pécresse met l'UMP «à feu et à sang» en Île de France

Slate.fr, mis à jour le 30.01.2010 à 18 h 38

La décision de Valérie Pécresse de nommer Bruno Beschizza, le secrétaire général du syndicat de police Synergie (deuxième syndicat d'officiers de police), tête de la liste UMP en Seine-Saint-Denis à la place de Patrick Toulmet, jusqu'alors pressenti, passe mal du côté de certains élus UMP. Au premier rang de ceux-ci, Eric Raoult, député-maire du Raincy et président de la fédération UMP de Seine-Saint-Denis.

«S'il la [Valérie Pécresse] soutient du bout des lèvres dans la course aux régionales, en Ile-de-France, face au président sortant socialiste, Jean-Paul Huchon, Eric Raoult n'accepte pas de faire les frais du «parachutage» d'un commandant de police dans son département comme tête de liste UMP aux régionales de mars prochain» écrit le Parisien.

L'arrivée de Bruno Beschizza fait grincer les dents d'autres élus UMP, proches de Raoult et de l'ancien candidat UMP à la succession de Huchon, Roger Karoutchi, battu auprès des militants UMP par Valérie Pécresse. Raoult, qui confie qu'il ne parle pas à Valérie Pécresse depuis trois semaines, n'est pas tendre avec elle:

En tant que président de la fédération, j'ai proposé des conseils à Valérie Pécresse mais elle n'en tient pas compte, regrette l'élu du Raincy. Ce n'est pas facile de s'imposer lorsqu'on ne veut pas de vous. Il s'agit pour Valérie de régler des comptes, parce que j'ai soutenu Roger Karoutchi, lors des primaires. [...] Pécresse a un déficit de banlieue».Ce que j'aimerais, c'est que si elle fait un bon score chez elle à Vélizy (78), il faut qu'elle fasse un bon score à Bondy (93). Je suis prêt à mourir pour Sarkozy mais pas pour Pécresse»

Les listes UMP pour les régionales devaient être définitivement connues ce samedi 30 janvier, à l'issue d'un conseil national du parti majoritaire. «De la première place, Patrick Toulmet a été rétrogradé à la troisième en Seine-Saint-Denis, derrière la conseillère régionale sortante Aude Lagarde (Nouveau centre)», selon une source proche de Valérie Pécresse citée par 20Minutes.

Selon les Indiscrets qui citent un haut responsable de l'UMP en charge des fédérations, «Valérie Pécresse a mis à feu et à sang toutes les fédérations départementales UMP d'Ile-de-France».

[Lire l'article complet sur leparisien.fr]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Valérie Pécresse en Ile-de-France: pourquoi elle y croit»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Valérie Pécresse sort de l'Elysée le 1er juillet 2009/REUTERS/Philippe Wojaze

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte