Monde / Économie

Des salariés redorent l’image d’Amazon en échange de bons d’achat

Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle stratégie pour contrer les critiques dont fait l'objet le géant du e-commerce sur les réseaux sociaux.

Un jour de congé payé et un bon d’achat de 50 dollars: voilà la récompense d'Amazon pour ses employés ambassadeurs | CHRIS J RATCLIFFE / AFP
Un jour de congé payé et un bon d’achat de 50 dollars: voilà la récompense d'Amazon pour ses employés ambassadeurs | CHRIS J RATCLIFFE / AFP

Cible de nombreuses critiques portant sur les conditions de travail imposées à ses salariés, Amazon a peut-être trouvé un moyen de redorer son blason sur les réseaux sociaux.

C’est sur Twitter que l’entreprise a lancé sa nouvelle campagne, repérée par un utilisateur, @bornwithatail_. Il a découvert différents comptes qui défendent l’entreprise avec des réponses type, et des pseudos reprenant toujours le même suffixe: «Amazon FC Ambassador»

«Donc Amazon a mis en place une armée de bots, de soi-disant travailleurs de divers centres de distribution, dont le seul but est de sauter sur des tweets critiques de leur seigneur bienveillant avec la même langue de bois sur les salaires et les avantages sociaux.»

Une manœuvre bancale?

Il s'agit bien d'une grande opération lancée par Amazon, comme l'a confirmé un des porte-paroles du commerçant au site Quartz: «Les ambassadeurs FC sont des employés qui ont l’expérience de nos centres de distribution... Le plus important, c'est qu’ils sont là depuis assez longtemps pour partager leur expérience personnelle.»

Et, coup de chance, ces employés ont justement des choses à dire pour contrer les critiques généralement formulées contre le géant du e-commerce, souvent au sujet des conditions de travail au sein des entrepôts et des rémunérations.

«Salut! Ça ne me dérangerait pas de gagner plus d'argent (qui ne le voudrait pas?), mais je gagne bien ma vie en travaillant chez Amazon. Nous faisons ~30% de plus que les magasins de détail traditionnels. Nous avons également une bonne assurance mutuelle dès le premier jour.»

Les quatorze ambassadeurs qui participent à ce programme ne sont pas rémunérés à proprement parler pour leurs tweets: ils reçoivent des compensations. Dans un entretien à Yahoo Finance, un ancien ambassadeur d’Amazon confie qu’il gagnait «un jour de congé payé (à prendre dans les trois semaines) et un bon d’achat de 50 dollars chez Amazon. En plus, ils nous fournissent des déjeuners –des sandwichs à la viande froide.»

Slate.fr

Newsletters

La «culpabilité blanche» à l'ère de Trump façonne les primaires démocrates

La «culpabilité blanche» à l'ère de Trump façonne les primaires démocrates

L'égalité raciale devient un thème de campagne chez les Démocrates blanc·hes.

En Catalogne, la condamnation des indépendantistes ravive la tension

En Catalogne, la condamnation des indépendantistes ravive la tension

La sentence qui est tombée sur ces personnalités à la suite de la tentative de sécession de 2017 promet d'hystériser les débats de la campagne pour les élections générales du 10 novembre.

À Londres, les mamans d'Extinction Rebellion en première ligne

À Londres, les mamans d'Extinction Rebellion en première ligne

Depuis le 7 octobre, le mouvement a lancé deux semaines de «rébellion internationale» pour pousser le gouvernement britannique à agir face à la crise écologique.

Newsletters