Parents & enfants / Sciences

Avoir des enfants ferait vieillir plus vite

Temps de lecture : 2 min

Une étude met au jour une relation cumulative entre le nombre de grossesses et une accélération du vieillissement cellulaire.

Entre 6 mois et 2 ans dans le cornet | reiserloh via Flickr CC License by

Une étude menée notamment par des chercheurs de l'université San Carlos, aux Philippines et l'université Northwestern, aux États-Unis, atteste du coût que la reproduction peut représenter pour les femmes, avec ce qui s'avère être une relation cumulative entre le nombre de grossesses et une accélération du vieillissement cellulaire. Une découverte cohérente avec la théorie évolutionnaire prédisant que la reproduction détourne des ressources nécessaires à l'entretien des organismes, ce qui se traduit par une sénescence plus rapide chez les êtres vivants ayant transmis leurs gènes à la postérité.

Ces travaux, publiés le 23 juillet dans la revue Scientific Reports, se focalisent sur deux marqueurs du vieillissement cellulaire –la longueur des télomères et l'âge épigénétique– chez des centaines de Philippines âgées de 20 à 22 ans. La majorité d'entre elles (507 femmes) n'avaient jamais été enceintes, 174 avaient eu un enfant, 102 en avaient eu deux, 28 en avaient eu trois, 7 quatre et 3 cinq.

Il en ressort que le nombre de grossesses est proportionnellement corrélé aux signes d'un vieillissement cellulaire accéléré –en résumé, plus vous avez d'enfants, plus vos cellules s'abîment vite.

«La longueur des télomères et l'âge épigénétique sont des marqueurs cellulaires prédisant de manière indépendante la mortalité», explique Calen Ryan, auteur principal de l'étude et doctorant en anthropologie biologique à l’université Northwestern. Deux éléments qui semblent «plus vieux plus les femmes ont été enceintes au cours de leur histoire reproductive».

Selon les observations des scientifiques, chaque grossesse fait prendre à la femme entre six mois et deux ans d'âge cellulaire supplémentaire, un effet étonnamment fort et qui attend comme de juste d'autres études pour être confirmé (Ryan et ses collègues ont déjà prévu de suivre leurs sujets pendant treize ans). Autre découverte surprenante: les femmes enceintes au moment de l'analyse avaient des cellules plus jeunes que ce que les chercheurs auraient pu prévoir en fonction de leur âge chronologique. Comme si la grossesse avait un effet temporairement «rajeunissant» sur le moment, pour ensuite induire un vieillissement biologique accéléré et ce de manière durable.

Slate.fr

Newsletters

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement n’est qu’un choix reproductif, pas une décision morale honteuse.

Tout ça pour ça

Tout ça pour ça

Ne donne-t-on pas parfois trop de place aux secrets de famille?

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

La prévention vise avant tout les jeunes filles. Mais c'est en éduquant mieux les garçons qu'on en finira avec les violences sexuelles.

Newsletters