Monde / Économie

La Suède a accueilli 600.000 réfugiés et son économie se porte bien

Temps de lecture : 2 min

Elle affiche une croissance de plus de 3% durant les deux premiers trimestres de l’année.

Stockholm, le 25 juillet 2018. | Photo CHRISTINE OLSSON / TT NEWS AGENCY / AFP
Stockholm, le 25 juillet 2018. | Photo CHRISTINE OLSSON / TT NEWS AGENCY / AFP

Durant les cinq dernières années, la Suède a accueilli environ 600.000 réfugiés. «Ils sont arrivés au bon moment», explique Lars Christensen, économiste et fondateur de l’entreprise de consulting Markets & Money Adivsory. La Suède se porte bien: le produit intérieur brut a augmenté de plus de 3% durant les deux premiers trimestres de l’année, un rythme plus élevé que la moyenne de la zone euro.

Le 16 août dernier, la ministre des finances Magdalena Andersson a déclaré que les nouveaux arrivants obtenaient un emploi deux fois plus rapidement que ceux arrivés lors de la décennie précédente: 82% de la population immigrée fait partie de la population active, ce qui équivaut à quatre points de plus que la moyenne européenne.

Bloomberg nous apprend que les travailleurs nés à l'étranger ont représenté la totalité de la croissance de l'emploi dans le secteur industriel l'an passé et 90% des nouveaux emplois dans le secteur de l'aide sociale, en particulier dans la santé et l'aide aux personnes âgées. Et des centaines de permis de travail ont été accordés dans d'autres secteurs, comme les technologies de l'information ou la restauration.

L'extrême droite aux aguets

Malgré ces bons indicateurs, un autre est exploité par l'extrême-droite: bien qu’on recense plus de 100.000 emplois vacants, le taux de chômage des personnes nées à l’étranger est de 20% contre 6,8% pour la population active globale. Un argument qui pèse dans les débats de la campagne pour les législatives, qui se tiendront le 9 septembre prochain. Selon les sondages, l’immigration est un des sujets les plus importants pour les électeurs, en partie à cause de l'activisme des Démocrates de Suède, un parti d'extrême droite.

Ce parti demande au gouvernement d'arrêter d’accepter les demandes d’asiles, qui mettraient en péril l’État-Providence et la cohésion sociale nationale. Les sondages créditent le mouvement d'environ 20% des votes, ce qui priverait les deux partis majoritaire d’une victoire supérieure à 50% et permettrait à l'extrême droite, en cas d’accord avec le parti victorieux, d’entrer au gouvernement.

Newsletters

La Chine lance son concours du bâtiment le plus moche

La Chine lance son concours du bâtiment le plus moche

Le président Xi Jinping a publié il y a quelques années une directive pour mettre fin aux structures excentriques.

Avec le «Senate Bill 1», le Texas essaie-t-il vraiment d'empêcher les minorités de voter?

Avec le «Senate Bill 1», le Texas essaie-t-il vraiment d'empêcher les minorités de voter?

Ses soutiens y voient une réponse à la fraude électorale. L'opposition dénonce quant à elle une entrave au droit de vote.

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Au Liberia, l'impossible devoir de mémoire

Meurtri par une guerre civile sanglante qui a fait 200.000 morts et 2 millions de déplacés entre 1989 et 2003, le Liberia tente toujours, tant bien que mal, de composer avec son passé douloureux. Comment une nation se reconstruit-elle sans mémoire...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio