Parents & enfants

À la piscine, lâchez vos smartphones et surveillez vos enfants

Temps de lecture : 2 min

Les secouristes lancent l'alerte et demandent plus de vigilance.

En France, on recense 500 noyades par an environ  | Charles Edward Miller via Flickr CC License by
En France, on recense 500 noyades par an environ | Charles Edward Miller via Flickr CC License by

En Allemagne les secouristes appellent à plus de vigilance alors que plus de 300 personnes sont mortes noyées cette année. En cause, notamment, les smartphones, qui monopolisent l'attention.

L’association des sauveteurs allemands (DLRG), la plus grande organisation du genre dans le monde, compte 40.000 volontaires sur les plages, lacs et côtes allemandes. Selon elle, il y aurait une connexion directe entre des enfants en difficulté dans l’eau et des parents trop occupés à scruter l’écran de leur smartphone.

«Trop peu de parents et grands-parents tiennent comptent du conseil: quand vos enfants ou vos petits-enfants sont dans l’eau, rangez vos téléphones», insiste Achim Wiese, porte-parole DLRG auprès de la presse allemande.

Changement de générations?

«Tous les jours, on a l'expérience de personnes qui traitent les piscines comme des garderies et ne font plus attention», pointe Peter Harzheim, président de la Fédération allemande de maître-nageur de piscine. Pour lui, il n'y avait pas autant de négligences auparavant car parents et grands-parents acceptaient volontiers de jouer avec leurs bambins à la piscine.

Le système scolaire allemand est également remis en cause car les leçons de natation ne sont pas obligatoires dès le plus jeune âge. En conséquence, les gens sont de moins en moins bien informés sur les bonnes attitudes à adopter pour se sortir de certaines situations dans l'eau, une banale crampe par exemple.

Ailleurs dans le monde aussi

Le cas allemand n'est pas isolé: le mois dernier, la police des Émirats arabes unis a lancé le même type d'avertissement à la suite de deux noyades d'enfants, nous apprend USA Today.

La police d'Abu Dhabi avertit les parents des dangers en précisant que la «négligence est considérée comme la cause principale de noyade chez les enfants», invitant à un changement d'attitude: «Les familles ne devraient pas être occupées par leur appareils électroniques quand les enfants nagent», a rapporté le National, quotidien des Émirats arabes unis.

Aux États-Unis, la mort par noyade est la première cause de mort chez les 1 -4 ans en dehors des anomalies congénitales selon le centre de contrôles des Maladies, la plupart se produisant dans des piscines domestiques.

Chaque été, en France, les noyades sont responsables de 500 décès, rappelle Le Figaro. Les personnes les plus touchées sont les plus de 45 ans et les enfants de moins de 5 ans: au moins de juin 2018, on a comptabilisé soixante-et-une noyades d'enfants de moins de 5 ans, dont six fatales. Et, comme aux États-Unis, la plupart des décès ont lieu dans les piscines privées. L'agence Santé Publique France rappelle qu'un «un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de trois minutes, dans vingt centimètres d’eau».

Slate.fr

Newsletters

Halloween est un désastre écologique

Halloween est un désastre écologique

Les Américain·es dépenseront 8,8 milliards de dollars cette année en bonbons, costumes et décorations jetables.

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

En théorie, elles sont plus sexy que les leçons de grammaire. En pratique, parfois beaucoup moins.

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

Pour les «childfree» qui invoquent des raisons d'ordre psychologique, c'est la double peine: aux injonctions de procréer s'ajoute le tabou des troubles mentaux.

Newsletters