Égalités / Sciences

Les lynchages ont encore aujourd'hui des conséquences sur la population américaine

Temps de lecture : 2 min

Les comtés où ces meurtres racistes étaient les plus fréquents gardent aujourd'hui des taux de mortalité plus élevés que les autres.

Quand le passé ne passe pas | Patrick Feller via Flickr CC License by
Quand le passé ne passe pas | Patrick Feller via Flickr CC License by

Aux États-Unis, les comtés où l'on dénombrait le plus de lynchages entre 1877 et 1950 connaissent aujourd'hui un taux de mortalité plus important que les autres. Telle est la principale conclusion d'une étude menée par Janice C. Probst, Saundra Glover et Victor Kirksey, de l'université de Caroline du Sud, mettant en regard l’occurrence passée des meurtres racistes, souvent restés impunis, et la santé publique actuelle.

Selon les chercheurs, même en prenant en compte des facteurs socio-économiques comme le taux de chômage ou l'accès au système de santé, les régions américaines où les lynchages étaient les plus fréquents au XIXe et au XXe siècle voient chaque année leur mortalité augmenter de 34,9 décès pour 100.000 habitants chez les hommes blancs, 31/100.000 chez les femmes noires et 23,7/100.000 chez les femmes blanches –pour des données collectées entre 2010 et 2014.

De l'avis de Probst, l'augmentation de la mortalité chez les blancs laisse entendre que le racisme «représente aussi un coût pour la population dominante». «Si nous ne pouvons pas changer le passé», ajoute-t-elle, «nous pouvons toujours identifier des problèmes fondamentaux et œuvrer à changer l'avenir».

Newsletters

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Il y a quatre-vingts ans, 999 jeunes Slovaques qui croyaient partir travailler dans une fabrique de chaussures ont dû construire le futur camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Avortement aux États-Unis: l'erreur de Ruth Bader Ginsburg qui pourrait coûter cher

Avortement aux États-Unis: l'erreur de Ruth Bader Ginsburg qui pourrait coûter cher

Tout l'héritage laissé par la juge RBG, icône féministe et progressiste, pourrait bien partir en fumée à cause d'une mauvaise décision prise en 2014.

«Casey», la décision qui a lentement tué le droit à l'IVG aux États-Unis

«Casey», la décision qui a lentement tué le droit à l'IVG aux États-Unis

Souvent résumée à une réaffirmation de la jurisprudence Roe v. Wade, la décision Planned Parenthood v. Casey de 1992 a considérablement affaibli le droit à l'IVG aux États-Unis.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio