Tech & internet

«Fortnite» sur Android pourrait bien devenir un cauchemar de sécurité informatique

Temps de lecture : 2 min

«Qu'une app si populaire pousse de potentiels joueurs à désactiver cette fonctionnalité de sécurité n'est pas du tout une bonne nouvelle.»

«Fortnite» | BagoGames via Flickr CC License by
«Fortnite» | BagoGames via Flickr CC License by

De longs mois après les utilisateurs d'Apple, les possesseurs de certains smartphones Android peuvent eux aussi désormais jouer à Fortnite sur leur smartphone.

En revanche, pour le télécharger, les joueurs vont devoir faire quelque chose d'assez inhabituel pour beaucoup d'entre eux. En effet, Epic Games, l'éditeur du jeu, «a choisi de ne pas proposer son jeu sur la plateforme de Google [Play Store] pour éviter de payer les 30% de commissions sur les transactions prises par le créateur d’Android», explique Numerama. De quoi envisager des revenus encore plus importants pour l'entreprise américaine, mais aussi un énorme casse-tête de sécurité, prévient Mashable.

Car contrairement à Apple, Google laisse ses utilisateurs télécharger des applications qui ne se trouvent pas dans son store. Pour cela, il faut cependant désactiver un réglage par défaut. Interrogé par la version britannique de Wired, un expert en sécurité indépendant rappelle pourtant que «de nombreux malwares sur Android attendent que les utilisateurs désactivent ce réglage par défaut. Qu'une app si populaire pousse de potentiels joueurs à désactiver cette fonctionnalité de sécurité n'est pas du tout une bonne nouvelle».

Attention aux malwares

Et comme l'explique Wired, les dangers viennent de plusieurs endroits. «Pour commencer, cela ouvre la porte à plein d'escrocs, qui vont essayer de tromper des joueurs en leur faisant télécharger un faux Fortnite depuis un site qui ressemble à celui d'Epic Games. Ce faux Fortnite pourrait être du pur malware, qui pourrait donner un accès complet au smartphone de l'utilisateur (et à tous les services de cloud qui l'accompagnent), ou alors les joueurs pourraient bien télécharger Fortnite, mais avec des malwares en bonus. Plus important encore, de nombreux utilisateurs sont peu susceptibles de réactiver les paramètres de sécurité par défaut. En conséquence, ils risquent de télécharger malencontreusement des malwares venant d'autres sites. Le résultat: des risques énormes pour la sécurité et la confidentialité.»

Mashable rappelle ainsi que sur les plus de 125 millions de joueurs, beaucoup sont de jeunes adolescents, qui ne feront pas forcément attention à réactiver ces réglages.

Par ailleurs, en ne passant pas par le store de Google, Epic Games pourrait bien pousser d'autres acteurs à en faire de même et ainsi remettre en question tout l'écosystème de sécurité d'Android, regrette un autre analyste au Guardian. «Les gens qui jouent à des jeux sur Android seraient bien plus vulnérables et pourraient installer des apps venant de sources inconnues qui pourraient être malveillantes.»

Slate.fr

Newsletters

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

De nouvelles publicités pro-Brexit sur Facebook, financées par un mystérieux site d'«informations»

Ces publicités invitent les utilisateurs à écrire à leurs députés afin de les inciter à rejeter le plan Chequers, qui régule les futures relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Les fausses statistiques de Facebook sur les vidéos ont causé des centaines de licenciements

Des journalistes de The Atlantic estiment que plus de 350 journalistes ont perdu leur emploi en partie en raison des statistiques données par Facebook.

Un logiciel pourrait permettre de retrouver les fabricants d'armes imprimées en 3D

Un logiciel pourrait permettre de retrouver les fabricants d'armes imprimées en 3D

PrinTracker permet de tracer un objet en identifiant l'imprimante 3D qui l'a créé.

Newsletters