Tech & internet / Monde

Les chargeurs d'iPhone pourraient changer une fois de plus à cause de… l’Union européenne

Temps de lecture : 2 min

Le but, unifier le type de ports. Un problème pour Apple? Pas sûr.

De quoi péter un cable | Adam Birkett via Unsplash CC License by
De quoi péter un cable | Adam Birkett via Unsplash CC License by

La marque à la pomme pourrait bientôt être chargée de modifier ses chargeurs et les ports de ses produits. Le but de la manoeuvre, initiée par l’Union européenne, serait de voir tous les constructeurs de téléphone standardiser leurs chargeurs de smartphone selon le format USB Type-C.

Jusqu’ici, l’Union se basait sur l’engagement selon lequel les constructeurs de téléphones s’entendraient pour travailler sur le même type de chargeurs. En 2009, quatorze entreprises ont donc été mises sous pression à ce sujet, au premier rang desquelles apparaissent les leaders du marché, Apple et Samsung.

À ce jour, toutes les marques n’ont pas uniformisé leur chargeur. Néanmoins, bon nombre d’entre elles ont opté pour le format USB Type-C. De son côté, Apple, fidèle à sa stratégie de différenciation, n’a pas opéré ce changement. Au contraire, depuis 2012, Apple a opté pour la technologie «Lightning», un connecteur à 8 broches qui a remplacé l’ancien, plus imposant car composé de 30 broches.

Aujourd’hui, selon Reuters, la frustration entraînée par le manque de progression du projet a poussé les régulateurs de l’Union européenne à remettre ce dernier en marche. «Étant donné que l’approche volontariste n’a pas donné la satisfaction escomptée, la Commission va lancer dans très peu de temps une étude d’impact pour évaluer les coûts et les recettes de différentes autres options» affirme Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence.

La possible mise en place de cette uniformisation obligerait Apple à se tourner vers le format USB et à mettre de côté la technologie «Lightning» –technologie mise en place par Apple et qui a nécessité d'importants coûts de recherche et développements. À titre d’exemple, durant le quatrième trimestre 2016, Apple a investi 2,8 milliards de dollars dans la recherche et le développement.

La commission européenne est-elle déjà hors-jeu ?

En septembre 2017, Apple a présenté AirPower, une station de charge sans fil qui peut charger plusieurs appareils simultanément, à savoir un iPhone, une Apple Watch et des AirPods.

Cette technologie est centrale pour Apple. Durant la présentation des AirPods en 2016, Jonathan Ive, chef de la direction du design, l'avait présentée comme l’aube d’un «futur sans fil».

Le développement de cette technologie pourrait bien être la cerise sur le gâteau pour Apple dans sa stratégie de différenciation car le développement d’AirPower signifierait la fin des ports sur les iPhones et des chargeurs correspondant. AirPower semble être un bon moyen pour la marque qui a dépassé les 1.000 milliards de dollars de valorisation boursière, d’esquiver une fois de plus la législation européenne. Néanmoins, aujourd’hui la sortie de ce produit a déjà fait face à plusieurs reports: reste à savoir qui sera le plus rapide entre Apple et l’Union européenne.

Slate.fr

Newsletters

Les compagnies d’assurance veulent vous voir vivre vieux (pour gagner plus d'argent)

Les compagnies d’assurance veulent vous voir vivre vieux (pour gagner plus d'argent)

L’une d’entre elles pousse sa clientèle à lui fournir les données recueillies par les bracelets connectés et les applis de santé.

Des oiseaux espions pour lutter contre la pêche illégale

Des oiseaux espions pour lutter contre la pêche illégale

Repérer les responsables de pêche illégale dans les eaux internationales n’est pas chose aisée… à moins d’utiliser des drones et des oiseaux équipés d’appareils d’espionnage.

Avec internet, on a de moins en moins de type de physique préféré

Avec internet, on a de moins en moins de type de physique préféré

Notre exposition permanente à des images nous rend plus versatiles.

Newsletters