Société / Tech & internet

Snapchat perd ses utilisateurs

Temps de lecture : 2 min

Mais gagne de plus en plus d'argent.

Le logo de l'application Snapchat | Thought Catalog via Unsplash CC License by
Le logo de l'application Snapchat | Thought Catalog via Unsplash CC License by

Paradoxe: si la situation financière de Snapchat est excellente, l'application compte de moins en moins d'utilisateurs et d'utilisatrices.

Selon une analyse de Thomson Reuters, Snap, la société mère de Snapchat, enregistre un résultat d'environ 262 millions de dollars [soit 225,16 millions d’euros], en hausse de 12 millions par rapport à l’année précédente. Ce qui a fait grimper le prix de l’action de 13% à 14,60 dollars [soit 12,9 millions d’euros].

L’arbre qui cache la forêt?

Malgré ces bons résultats financiers, le nombre d’utilisateurs et utilisatrices de Snapchat a baissé pour la première fois depuis la création de l’application en 2011. 188 millions de personnes ont utilisé l’application de manière quotidienne au deuxième trimestre 2018. Soit 3,7 millions de moins qu'au précédent. Si cette baisse est minime (environ 2%), elle souligne une certaine perte de vitesse.

Le PDG de Snap, Evan Spiegel, analyse la situation comme une réaction au changement de design de l’application en novembre dernier. Simone Stolzoff, journaliste à Quartz, estime que la concurrence avec ses rivaux tels qu’Instagram et l’introduction du règlement général sur la protection des données de la part de l’Union Européenne sont aussi –et surtout– à prendre en compte.

Newsletters

Lettre au soldat Onfray

Lettre au soldat Onfray

Tu veux la guerre pour enrayer le déclin. Ta rhétorique de matamore est une tentative de suicide national.

Télétravail de sape

Télétravail de sape

Le confinement, «une séquestration légale» pour les femmes victimes de violences conjugales

Le confinement, «une séquestration légale» pour les femmes victimes de violences conjugales

Les associations sont en alerte pour aider ces femmes dont le foyer était déjà un espace dangereux, pour elles et leurs enfants.

Newsletters