Tech & internet

Marre des pop-up de mise à jour de vos ordinateurs et smartphones? Microsoft a un plan

Temps de lecture : 3 min

Et ça pourrait bien nous changer la vie.

Redémarrage de votre ordinateur: temps d'attente estimé: 2 heures et 45 minutes  | geralt via Pixabay CC License by
Redémarrage de votre ordinateur: temps d'attente estimé: 2 heures et 45 minutes | geralt via Pixabay CC License by

Les mises à jour de logiciels sont un problème. Les fabricants de logiciels comme ceux de matériel informatique veulent que vos appareils soient tout le temps actualisés. Ces mises à jours contiennent des correctifs et des résolutions de bug qui permettent à votre appareil de fonctionner aussi rapidement et sûrement que possible, en plus de proposer de nouvelles options.

Mais l'actualisation d'un appareil n'est jamais pratique. Heureusement, en fonction de la machine et de son OS, il est possible de repousser leurs mises à jour à l'infini plutôt que d'attendre deux à vingt minutes que leur système redémarre. Pour combattre cette procrastination, Microsoft a adopté une approche plus ferme, en vérifiant automatiquement quelles mises à jour sont nécessaires et en les installant automatiquement au besoin. Cela peut s'avérer frustrant –l'appareil se décidant à effectuer une mise à jour alors que vous vous étiez juste écarté pour boire un café. Il pourrait même choisir de se relancer alors que vous êtes au milieu d'une tâche.

Plutôt que d'ajouter un bouton «reporter la mise à jour» (qui a échoué à résoudre le problème pour certains), Microsoft a décidé d'adopter une nouvelle approche: utiliser le machine learning (l’apprentissage automatique).

«Est-ce que vous avez déjà dû arrêter ce que vous étiez en train de faire, ou attendu que votre ordinateur démarre car l'outil de mise à jour s'était déclenché au mauvais moment?», écrit Dona Sarkar, cheffe de Windows Insider chez Microsoft, sur son blog. «Nous vous avons entendu, et pour soulager cette douleur, si vous avez une mise à jour en attente, nous avons amélioré notre logique de redémarrage pour utiliser un nouveau système plus adaptable et proactif.»

Machine learning et IA

Pour son nouveau système de mises à jour, Microsoft a testé un modèle prédictif pour déterminer de manière plus intelligente le bon moment de redémarrer votre PC. Le système vérifiera si l'appareil est en cours d'utilisation, et quand il n'est pas utilisé, il essayera de prévoir si vous avez juste laissé votre ordinateur pour une courte pause ou pour un plus long moment.

Utiliser l'intelligence artificielle et le machine learning pour décider du moment de mise à jour d'un ordinateur peut paraître exagéré, mais c'est un enjeu légitime, peu importe quel appareil vous utilisez. Sur iOS, personne n'est obligé de mettre à jour son appareil, contrairement à Windows 10. Cependant, Apple fait un bon travail de culpabilisation pour qu'on mette à jour son appareil en plaçant un icône rouge lancinant en haut à droite de l'application paramètres, même s'il est possible d'activer la mise à jour automatique. La technique fonctionne plutôt bien: depuis juin, 81% des utilisateurs et utilisatrices de iOS sont sur iOS 11 (même si peu sont suceptibles d’utiliser la toute dernière version, IOS 11.4.1).

Sur ordinateur, Apple propose des mises à jour périodiques –quelque chose que vous apprenez généralement grâce au pop-up «Mises à jour disponibles» dans le coin supérieur droit de l'écran. Si vous n'avez pas activé les mises à jour automatiques, macOS vous propose de redémarrer tout de suite, dans une heure, dans la nuit ou de vous le rappeler le lendemain. Avec la dernière option, les utilisateurs et utilisatrices de Mac ont la possibilité de repousser des mises à jour, parfois importantes, de plusieurs jours, semaines, mois avant de finalement les accepter. Les dernières versions d'Android ont une approche similaire à Microsoft, mettant à jour votre appareil automatiquement en direct, à l'arrière plan. Android propose ses mises à jour par défaut alors qu'elles sont optionnelles sur iOS.

La décision de Microsoft d'utiliser le machine learning pour essayer de résoudre le problème des mises à jour met en exergue le combat des fabricants de logiciels contre les utilisateurs et utilisatrices laxistes quand il s'agit de garder leurs logiciels actualisés.

Les cyberattaques «Spectre et Meltdown» ont montré en janvier qu'il peut être d'une importance vitale de mettre à jour ses appareils pour se protéger du vol de données et du piratage. Les mises à jours de logiciels, automatiques comme manuelles, ont leurs défauts. Les premières peuvent arriver à des moments inopportuns alors que les dernières peuvent laisser des systèmes non protégés contre les menaces numériques. Les nouvelles mises à jour de Microsoft alimentées par le machine learning sont actuellement disponibles pour les testeurs et testeuses beta et devraient, justement, être mises en place plus largement à tous les propriétaires de Windows 10 dans une prochaine mise à jour.

Christina Bonnington Journaliste spécialisée en nouvelles technologies

Newsletters

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Suivez cette voiture (pour détecter une fraude sociale)

Suivez cette voiture (pour détecter une fraude sociale)

La technologie rend de plus en plus facile l’espionnage de citoyens et citoyennes ordinaires.

Faut-il croire à l'ordinateur quantique? Si oui, pour quand?

Faut-il croire à l'ordinateur quantique? Si oui, pour quand?

Dans cet épisode de DEMAIN. DÈS MAINTENANT, nous abordons une question assez vertigineuse, puisqu’il s’agit de l’ordinateur quantique. De quoi s’agit-il exactement? Faut-il y croire? Quel objectif peut justifier de relever un tel défi? Où en...

Newsletters