Tech & internet

Les robots noirs subissent aussi le racisme

Temps de lecture : 2 min

Les préjugés humains se transposent sur leurs homologues mécaniques.

Someking Spaceman Robot | D J Shin via Wikimedia Commons | 
 License by
Someking Spaceman Robot | D J Shin via Wikimedia Commons | License by

La robotique se développe à grand pas et les questions liées à ces machines également. Récemment, une étude s’est demandée si des humains pouvaient hésiter à éteindre un robot s’il suppliait de ne pas le faire. Une autre étude, elle, a choisi de se concentrer sur les biais racistes envers les robots. Si ces derniers ont des traits anthropomorphique comme des yeux et une tête, les gens verront plus la couleur de la machine, note le site américain Fast Company.

Les chercheurs de cette étude ont collecté différentes photos de personnes et de robots d’un même modèle, Nao, avec des tons de «peau» (ou revêtement, si vous préférez) différents. L’étude était menée ainsi: des personnes se trouvaient dans la peau d’un policier, des photos de personnes ou de robots apparaissaient l’espace d’une seconde, tenants dans leurs mains une arme ou un objet sans risque. On demandait ensuite aux testés s’ils tiraient ou non.

L’étude a montré que les participants, majoritairement blancs, étaient plus rapides à tirer sur un homme et un robot noirs armés que leurs homologues blancs. Elle a aussi constaté que les sujets étaient plus rapides à s’abstenir de tirer sur des robots et humains blancs que sur les noirs.

«Les participants ont pu identifier aisément et en toute confiance la race des robots en fonction de leur propre racialisation et leur performance dans cette tâche du tireur a été impactée par de tels processus de catégorisation sociale. Ainsi, il y a aussi la sensation claire que ces robots – et par extension d’autres robots humanoïdes – ont une race», ont écrit les chercheurs.

À l’heure actuelle, beaucoup de robots construits sont blancs. Et un jour, ces machines seront utilisées en grand nombre. «Avoir surtout des robots blancs pourrait renforcer le racisme», estime Fast Company. «Si les robots sont supposés fonctionner comme enseignants, amis ou aides-soignants, par exemple, ce sera un grave problème si tous ces rôles ne sont occupés que par des robots racialisés en blanc», ont expliqué les chercheurs.

Slate.fr

Newsletters

Comment réinventer l’innovation?

Comment réinventer l’innovation?

À force de répéter que l’innovation est indispensable pour survivre et se développer dans le monde actuel, le mot s’est banalisé au point de conduire aujourd’hui à s’interroger sur son sens. En effet, face à ce bouillonnement permanent d...

Aux États-Unis, Amazon et la police piègent les voleurs avec des GPS dans les colis

Aux États-Unis, Amazon et la police piègent les voleurs avec des GPS dans les colis

La police américaine a décidé d'être plus ingénieuse que les voleurs.

Non, des graphistes n'auraient pas pu créer un emoji Corsica pour quelques centaines d'euros

Non, des graphistes n'auraient pas pu créer un emoji Corsica pour quelques centaines d'euros

En validant un budget de 52.800 euros pour l'opération «emoji Corsica», l'Assemblée de Corse a défrayé la chronique. Mais selon le porteur du projet, il s'agit là du juste prix.

Newsletters