Monde / Économie

Tesla essaie de rendre les îles Samoa autonomes en énergies renouvelables

Temps de lecture : 2 min

Elles espèrent réussir leur transition énergétique.

Le village Vatia, dans la partie américaine des îles Samoa | Torsten Blackwood / AFP
Le village Vatia, dans la partie américaine des îles Samoa | Torsten Blackwood / AFP

En l’espace de sept ans, les îles Samoa ont pour objectif de se fournir en électricité renouvelable à hauteur de 100%. Ces dernières années, les fournisseurs locaux ont travaillé avec Tesla pour installer la clé de voûte de ce projet: un espace de stockage et un système automatisé qui contôle l’offre globale d'électricité de l’île.

Un système anciennement basé sur le diesel

Par le passé, comme sur beaucoup d’îles, le pays basait majoritairement sa consommation d'énergie sur l’importation de diesel, cher et polluant. Pour l’année 2012, il a acheté plus de quatre-vingt quinze millions de litres de diesel. La menace et les coûts du réchauffement climatique ont néanmoins eu pour effet d’inciter l’île –particulièrement menacée par la montée des eaux– à changer son fusil d’épaule. Une décision traduite par l’installation de cinq centrales solaires, d’un parc éolien et d’une centrale hydraulique. Mais alors que la puissance des énergies augmente, la fiabilité du réseau reste partielle.

«Le réseau s’est développé au point que l'énergie solaire peut fournir plus de la moitié de la demande globale de l’île, mais l’efficacité du réseau pose encore des problèmes», affirme Jeffrey brian Straubel, directeur technique chez Tesla.

L’influence de Tesla dans cette technologie

Afin de pallier ces problématiques, les ingénieurs de Tesla ont développé un système de batteries et un logiciel avec pour but de contrôler la batterie et les centrales. «Si un gros nuage couvre l’île et masque le soleil, on peut contrôler les batteries pour qu’elles compensent ce manque d’énergie temporaire. Ceci pour éviter de devoir activer le générateur ou de le laisser en marche alors que nous n’en avons pas besoin», explique Straubel.

Depuis que les batteries ont été installées au début de l’été, l’île ne subit plus de coupures incessantes et l’offre d'électricité est stable. Les fournisseurs locaux ont été capables de réduire l’utilisation de diesel sur les générateurs. «Nous avons réussi à stabiliser le tout, mais nous travaillons encore sur le coût de l’opération», déclare Fonoti Perelini S. Perelini, le chef du projet du fournisseur d'électricité.

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters