Monde

Assommé par une canicule sans précédent, le Japon se déclare en état de catastrophe naturelle

Temps de lecture : 2 min

Les températures ont dépassé les 41°C à l’ombre, un record dans la région.

Habitants de Tokyo durant l'épisode caniculaire de début juillet. Par
Martin bureau via AFP
Habitants de Tokyo durant l'épisode caniculaire de début juillet. Par Martin bureau via AFP

Au moins 80 personnes ont péri la semaine dernière au Japon en raison d’un épisode de canicule particulièrement intense. L’agence météorologique japonaise a classé cette vague de chaleur meurtrière dans la catégorie des «catastrophes naturelles», et s’attend à ce qu’elle batte le triste record de 2008 - année la plus mortelle connue par le pays jusqu’alors.

Souffrant principalement de coups de chaud et de déshydratation, plus de 35.000 personnes ont également dû être hospitalisées, faisant de la semaine écoulée «la pire jamais enregistrée», rapporte The Independent.

Pour la première fois dans l’histoire du Japon, les températures ont dépassé les 41°C à l’ombre, atteignant même 41.1°C, le 16 juillet dernier, dans la ville de Kumagaya, au nord ouest de Tokyo. Et selon les prédictions des experts, le mercure devrait encore avoisiner les 35°C pendant une bonne partie du mois d’août.

«Nous observons des niveaux de chaleur sans précédent dans la région», a indiqué un des porte-parole de l’agence météorologique nippone à BBC News. «Au point de constituer une menace à la survie des habitants, d’où la qualification de catastrophe naturelle.» Les autorités appellent ainsi les Japonais à rester chez eux, à s’hydrater et à recourir autant que possible à l’air conditionné.

Newsletters

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Comment la Chine exécute ses prisonniers d'opinion pour alimenter le trafic d'organes

Véritable industrie, ce trafic offre un catalogue de choix aux patients les plus riches en attente de greffes. Des preuves récentes suggèrent que la pratique barbare du prélèvement forcé d'organes est toujours en cours dans les prisons chinoises.

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

En Espagne, la sécheresse fait réapparaître un monument mégalithique immergé

Le site surnommé «Stonehenge espagnol» était sous les eaux depuis 1963.

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Notre prochaine pandémie sera celle de la démence et nous ne sommes pas prêts

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio