Égalités / Santé

Le mariage pour tous, une aubaine pour la santé des gays

Temps de lecture : 2 min

Comme chez les hommes hétérosexuels, le mariage semble booster la santé des hommes homosexuels.

A votre santé!  | erin m via Flickr CC License by
A votre santé! | erin m via Flickr CC License by

Une étude publiée en juin par le NBER est l'une des premières à examiner les effets de l'ouverture des droits au mariage sur la santé des homosexuels, bisexuels, transsexuels et transgenres. Elle montre que le mariage a un effet particulièrement bénéfique sur la santé des gays (hommes homosexuels). Le travail se fonde sur l'analyse de seize années de données relatives aux comportements à risque des citoyens américains, leurs problèmes de santé chroniques et leur recours aux services de prévention.

Comme chez leurs congénères hétérosexuels, il en ressort que le mariage est un booster de santé chez les hommes homosexuels, notamment parce qu'il améliore leur accès au système de santé–par exemple, lorsqu'un homme se marie, que ce soit avec un homme ou une femme, il a tendance à aller davantage chez le médecin ou encore à souscrire à une meilleure assurance.

«Cette question est importante, car des recherches récentes ont montré que les personnes LGBT sont souvent confrontées à des obstacles pour accéder aux services de santé, notamment aux mutuelles», explique Christopher Carpenter, professeur d'économie à l'université Vanderbilt et auteur principal de l'étude. «Un très grand nombre de recherches en économie et en sociologie démontrent que le mariage protège la santé des individus hétérosexuels, mais le nôtre est le premier à montrer que la politique matrimoniale a des effets significatifs sur l'accès aux soins des hommes appartenant à une minorité sexuelle.»

Le rapport observe par ailleurs que si l'autorisation du mariage homosexuel accroit la proportion d'individus mariés chez toutes les catégories de personnes LGBT, c'est chez les hommes qu'elle est associée avec une augmentation statistiquement significative de la probabilité qu'ils soient couverts par une assurance maladie ou familiers du suivi régulier par un prestataire de santé.

Les chercheurs font remarquer que ce meilleur accès aux soins est bien le premier facteur de l'amélioration de la santé des gays après l'adoption du mariage pour tous, car des conduites à risque comme le tabagisme ou une consommation excessive d'alcool ne sont pas impactées.

Surpris par leurs propres résultats, Christopher Carpenter et ses collègues voudraient désormais comprendre pourquoi le «plus santé» du mariage n'affecte pas autant les autres catégories de personnes LGBT.

Slate.fr

Newsletters

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol dénonce la «présomption de mensonge qui pèse sur la parole des femmes»

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise (PS), s'exprime sur les défaillances du système pour protéger les femmes victimes de violences conjugales.

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Pour un partage des tâches égalitaire, la bonne volonté des hommes ne suffit pas

Si les couples hétéros sont de plus en plus favorables à une répartition moins genrée des corvées, la révolution domestique est encore bien difficile à mener.

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Depuis quand la vulve est-elle obscène?

Si les représentations du sexe féminin choquent alors que tout le monde est habitué à voir des pénis partout, c'est à cause des Grecs et des Romains.

Newsletters