Santé / Culture

Se perdre dans un livre est excellent pour la santé

Temps de lecture : 2 min

La «transportation»: acte de se perdre dans un livre qui nous rend plus empathique, plus créatif et nous permet de nous échapper.

49% des Français et Françaises déclarent lire des livres tous les jours ou presque | iam Se7en via Unsplash CC License by
49% des Français et Françaises déclarent lire des livres tous les jours ou presque | iam Se7en via Unsplash CC License by

La «transportation» est particulièrement accessible quand vient l'été. Les transats n'attendent que cela, qu'on s'y prélasse avec un bon roman. En hiver aussi –sous un plaid avec un bon chocolat– lire est tout à fait recommandé par les psychologues et scientifiques.

Car lire de la fiction procure joie et plaisir, en plus d'être une échappatoire au stress et à l'ennui. C'est en tout cas ce la démonstration de la doctorante en communication Melanie Green, qui a travaillé sur les bienfaits de ce qu'elle la «transportation», à savoir ce qui peut se passer quand on s'abandonne à un roman.

Les histoires font grandir

Lire nous permet de penser et ressentir les choses de façon différente, selon Keith Oatley, docteur en psychologie appliquée le jour et auteur de romans la nuit. «Vous abandonnez certaines de vos habitudes et pensées, et cela permet de se projeter dans une personne différente dans des circonstances que vous auriez pu ne jamais rencontrer.»

En 2009, Oatley a tenté une petite expérience. Il a fait lire deux versions de la même histoire, l'une en écriture fictionnelle, l'autre vendue comme un documentaire. Les participants et participantes ayant lu la fiction avaient beaucoup plus tendance à changer certains traits de leurs personnalités, en réaction aux émotions ressenties à travers l'écriture artistique de la fiction, que ceux et celles confrontées à la version documentaire.

Ces résultats prouvent l'importance de la lecture pour comprendre les autres, apprendre à se mettre à leur place et se comprendre soi-même, explique Oatley. Il est persuadé que plus d'importance devrait être accordée au pouvoir de l'art dans la construction de la personnalité et l'évolution de la maturité.

Un sentiment d'appartenance

Melanie Green et ses collègues de l'université de Buffalo ont voulu comprendre le sentiment d'appartenance provoqué par la lecture. Un groupe de 140 étudiants et étudiantes a été invité à lire soit Twilight, soit Harry Potter à l'école des sorciers pendant une demi-heure. Les élèves ont rapporté un sentiment d'appartenance au monde des personnages et ont éprouvé des sentiments de satisfaction et de joie similaires à ceux ressentis lors d'interactions sociales réelles. Se sentir connecté est un élément déterminant du bien-être mental, commente la chercheuse.

Renforcer ses compétences sociales

Après avoir posé son roman, nous interagissons de manière plus qualitative avec les autres dans le monde réel. Oatley a montré que les plus grands lecteurs et lectrices sont aussi ceux et celles qui marquent le plus de points aux tests d'empathie et d’habilité sociale. Il a démontré que la corrélation se faisait dans le sens de la lecture de fiction vers l'empathie, et non des personnes empathiques qui auraient plus tendance à apprécier la lecture.

En s'identifiant à un personnage, on en vit brièvement les émotions. L'équipe de scientifiques d'Oatley a prouvé que les mêmes zones du cerveau s’illuminent quand une personne lit et comprend une fiction que quand elle comprend quelqu'un d'autre.

Si vous voulez vivre longtemps, lisez vieux

La lecture est un excellent stimulant des connections neuronales et de l'activité globale du cerveau. En 2013, une étude relevait que le cerveau des personnes qui lisent décline moins rapidement; elles vivent donc en moyenne plus longtemps.

Lire c'est enfin s'échapper, rêver. Si vous avez besoin d'une pause dans votre routine quotidienne, lire peut permettre d'emporter votre esprit loin de vos tracas, au moins temporairement. Melanie Green l'explique simplement: «Les personnes qui sont absorbées dans l'univers d'une histoire ne sont pas en train de ruminer leurs propres soucis». Ce soir, pensez-y avant d'allumer Netflix.

Slate.fr

Newsletters

Les jackpots records sont des périodes difficiles pour les addicts au jeu

Les jackpots records sont des périodes difficiles pour les addicts au jeu

Les loteries extraordinaires rendent les déclencheurs omniprésents pour les joueurs et les joueuses compulsives.

Peut-on attraper des infections en s’asseyant sur les toilettes publiques?

Peut-on attraper des infections en s’asseyant sur les toilettes publiques?

Qui ne s’est jamais contorsionné pour éviter de s’asseoir sur le siège des toilettes publiques, par peur de ce qui s’y trouve?

Pour une femme tocophobe, la naissance de son enfant n’est pas un heureux événement

Pour une femme tocophobe, la naissance de son enfant n’est pas un heureux événement

La peur pathologique de la grossesse peut entraîner des complications au cours de l’accouchement et/ou après la naissance.

Newsletters