Santé / Sociéte

Des enfants du monde entier attaquent leurs gouvernements sur le réchauffement climatique

Temps de lecture : 2 min

Et ça fonctionne!

Une usine au loin dans un champ | Thomas Hafeneth via Unsplash CC License by
Une usine au loin dans un champ | Thomas Hafeneth via Unsplash CC License by

En 2015, un groupe de vingt-et-un jeunes Américains et Américaines a décidé de poursuivre le gouvernement en raison du réchauffement climatique. Dans l’affaire Juliana vs. US, les plaignants ont affirmé que le gouvernement avait violé «le droit de vie, de liberté et de propreté des jeunes générations» en adoptant des politiques promouvant l’utilisation d’énergie fossiles, malgré les études mettant en cause le rôle des émissions de CO2 dans le processus de réchauffement climatique.

Malgré son apparence extrême, cette revendication a été acceptée à plusieurs reprises. Le 20 juillet dernier, la cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit, a rejeté la tentative de révocation de l’affaire par l’administration Trump. L’affaire sera jugée au tribunal le 29 octobre prochain. «Avec le soutien de la cour fédérale, nous gagnons en puissance», affirme Avery M., une plaignante de 12 ans. «Le gouvernement fédéral essaie de nous mettre des bâtons dans les roues mais nous persévérerons. Nous sommes optimistes et avons le courage suffisant pour continuer à défendre nos droits constitutionnels.»

Un des problèmes auquel font face ces jeunes gens est que la Constitution américaine ne fait pas état du réchauffement climatique, l’influence de l’Homme sur l’environnement n’étant pas une des préoccupations du XVIIe siècle. Mais les juges estiment que, depuis le siècle dernier et à partir du moment où les gouvernements ont été au courant des conséquences désastreuses de leur politique énergétique, ils sont allés à l’encontre de la Constitution –les principes de vie et de liberté perdant tout leur sens sur une planète inhabitable.

Les enfants ont aussi dénoncé le fait, qu'à cause des politiques passées et (parfois) présentes, leur génération soit disproportionnellement accablée par les effets du réchauffement climatique. À ce titre, ils affirment avoir été victime de discrimination.

Un mouvement d'ampleur mondiale

En avril dernier, la jeunesse colombienne a réussi à convaincre la cour suprême de justice de son pays de revenir sur la décision de ne pas donner suite à une affaire mettant en cause le gouvernement et cette jeunesse dans le cadre du réchauffement climatique. Les jeunes plaignants et plaignantes affirmaient que la déforestation de l’Amazonie et le réchauffement des températures que cette dernière induit, menaçaient leur droit constitutionnel de bénéficier d’un environnement sain. La cour suprême de justice colombienne a décrété que la partie colombienne de l'Amazonie était considéré comme une personne morale. De ce fait, le gouvernement a le devoir de protéger cet espace.

Ce mouvement a aussi touché la Norvège, la Belgique, les Pays-Bas. Ainsi, ces différents enfants, à travers le globe, ne se rendent pas nécessairement compte qu’ils font partie d’un mouvement collectif international. Cependant ce dont ils se rendent compte est que le «réchauffement climatique est déjà destructeur». Sahara V. affirme en ce sens que ce phénomène «ne cessera pas tant que les gouvernements ne prendront pas de mesures significatives pour l’arrêter plutôt que pour en être acteur».

Slate.fr

Newsletters

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

Ils furent les premiers scientifiques à observer des gens avoir des rapports sexuels. Et ça a tout changé.

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

La découverte d'une quarantaine de liens neuronaux entre dépression et mauvais sommeil pourrait fournir une partie de la réponse.

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Le rejet par le Sénat argentin du projet de loi de légalisation de l’avortement ne sonne pas la fin du combat.

Newsletters