Santé / Monde

Une vague de chaleur à l’origine de centaines de brûlures au Royaume-Uni

Temps de lecture : 2 min

Rien qu’en Irlande du Nord, 220 personnes ont été admises à l'hôpital à cause de brûlures dues au soleil.

Des spectateurs de Wimbledon en plein soleil, le 02 juillet 2018. | Daniel Leal-Olivas / AFP
Des spectateurs de Wimbledon en plein soleil, le 02 juillet 2018. | Daniel Leal-Olivas / AFP

Une alerte a été lancée chez nos amis d’outre-Manche après un pic du nombre d’hospitalisations pour cause de brûlure. La Public Health England, une institution rattachée au ministère de la Santé britannique, a prié les personnes qui s’exposent longuement au soleil de bien vouloir «user de bons sens» et se protéger des rayons UV. L'épisode de chaleur intense est déjà responsable de l'hospitalisation de 220 individus en Irlande du Nord ces deux derniers mois.

Alors que les prévisions continuent d’annoncer un été chaud et ensoleillé, les autorités britanniques craignent que cette vague de coups de soleil se perpétue. La semaine que nous entamons pourrait être la plus chaude de l’été avec des pics à 35 degrés au Royaume-Uni, mais aussi en France.

Une campagne de prévention pleine de «bon sens»

Le professeur John O’Hagan de la Public Health England l'affirme: «Notre conseil est de réfléchir à ce que vous faites au soleil et de faire preuve de bon sens –connaître les limites de sa propre peau, ne pas rester trop longtemps sous un soleil de plomb, porter des lunettes de soleil et un couvre-chef, s’habiller avec des vêtements de couleur claires et enfin utiliser un écran solaire d’indice 15».

Matthew Patey, PDG de la fondation britannique pour la peau, commente: «L’augmentation des admissions pour brûlure due à un coup de soleil n’est pas surprenante. Néanmoins, cette situation est largement évitable et respecter ces quelques conseils permettra de désengorger les hôpitaux et d’empêcher le développement à long terme de cancers de la peau». Puis il ajoute: «Les enfants doivent bénéficier d’un traitement spécial, ils doivent être protégés du soleil et doivent porter un écran solaire d’indice FPS 50 avec une protection au rayon UVA et UVB. Il ne faut pas oublier non plus d'appliquer de la crème régulièrement et de s’hydrater en conséquence».

Selon une nouvelle étude de YouGov, plus d’un quart des Britanniques ne se mettent pas de crème solaire lorsqu’ils ou elles s’exposent au soleil.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Un comportement dangereux car les coups de soleil doublent le risque de développer un mélanome, un cancer de la peau. En France, selon la ligue contre le cancer, 50 à 70% des cancers de la peau sont directement liés à une surexposition aux rayons UVA/UVB. Au total, 7.000 nouveaux cas de mélanomes sont diagnostiqués chaque année dans notre pays.

Newsletters

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Même si la prudence reste de mise, inutile de paniquer, les infections restent bénignes dans la grande majorité des cas.

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Et avec la hausse des températures, vous allez de moins en moins dormir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio