Parents & enfants / Sports

Aux Etats-Unis, l'inquiétante augmentation des agressions d'arbitres pendant les matchs enfants

Temps de lecture : 2 min

Un arbitre de l'Oklahoma a commencé à diffuser des vidéos de parents agressifs sur Facebook pour leur faire honte.

Match de foo | Bil Kleb via Flickr CC License by
Match de foo | Bil Kleb via Flickr CC License by

Aux Etats-Unis, arbitrer des matchs de foot, de baseball ou de basket pour enfants peut s'avérer dangereux. De plus en plus, des parents insultent, harcèlent ou frappent les arbitres avec lesquels ils sont en désaccord. La situation est tellement problématique que 70% des arbitres démissionnent de leur poste (parfois bénévole) trois ans après avoir commencé.

Face à cette situation, Brian Barlow, un arbitre de foot en Oklahoma, a décidé de faire honte aux parents agressifs on récoltant et postant des vidéos de leurs méfaits sur Facebook. Barlow a même lancé un appel: toute personne qui filme un de ces incidents obtiendra une récompense de 100 dollars pour sa vidéo. Sa page Facebook contient déjà des images de parents qui débarquent sur le terrain de basket pour frapper l'arbitre ou encore celles d'un match de baseball dans le Tennessee qui se finit en baston entre parents.

«C'est une forme de dissuasion très visuelle, et pas seulement pour la personne filmée mais aussi pour les autres qui se demandent: "est-ce que je me comporte comme ce connard?"», explique Barlow au New York Times.

Il a reçu des centaines de vidéos mais ne les a pas encore toute postées. Ses efforts ont commencé à porter leurs fruits mais le chemin est encore long. Après un match récent, Barlow et deux autres arbitres ont dû être escortés par des policiers, et sa fille de 12 ans, qui arbitre des matchs de petits a été menacée par plusieurs parents furieux.

Barlow a été très médiatisé ces derniers mois mais d'autres actions de prévention ont vu le jour. En Caroline du Sud, une association de foot pour jeunes a lancé une initiative intitulée «Septembre Silencieux»: un mois pendant lequel les parents et les fans ont seulement le droit d'applaudir pendant les matchs, pas de crier.

Si les parents sont aussi tendus, c'est en partie parce qu'ils espèrent que leurs enfants deviennent assez bons pour jouer au niveau universitaire et obtenir ainsi des bourses scolaires. Aux Etats-Unis, les bons athlètes bénéficient en effet de bourses qui couvrent parfois la totalité de leurs frais de scolarité.

Une arbitre de basket interviewée par le New York Times explique que les parents sont souvent plus agressifs quand leurs enfants sont très jeunes, car ils croient que tout est encore possible et que leur petit pourrait peut être devenir une star de la NBA.

Slate.fr

Newsletters

Le bon goûter de nos enfants, un combat perdu d’avance

Le bon goûter de nos enfants, un combat perdu d’avance

Et si on s’occupait de ce que mangent réellement nos enfants au goûter?

Faut-il laisser aux donneurs de sperme la possibilité d’être anonymes?

Faut-il laisser aux donneurs de sperme la possibilité d’être anonymes?

Même s’il existe des arguments de poids en faveur du double guichet, force est de constater qu’il est très critiqué.

Plus jamais à l'hôpital: elles ont fait le choix de l'accouchement à domicile

Plus jamais à l'hôpital: elles ont fait le choix de l'accouchement à domicile

Après des séjours difficiles en maternité, ces femmes ont décidé de donner naissance chez elles.

Newsletters