Tech & internet

À quand les véritables hoverboards de «Retour vers le futur»?

Temps de lecture : 2 min

Aucun gadget inspiré de «Retour vers le futur» n'est, pour le moment, à la hauteur.

Nom de Zeus! | Capture d'écran via Youtube CC License by
Nom de Zeus! | Capture d'écran via Youtube CC License by

Si le deuxième volet de Retour vers le Futur avait reçu un accueil mitigé en 1989, une scène, devenue mythique, a marqué les esprits: la course poursuite en hoverboard, planche sans roulettes flottant à quelques centimètres au-dessus du sol. Depuis, tous les fans du film –mais pas que– veulent que cet objet prenne vie, un peu comme les voitures volantes ou les jetpacks.

Pour que le rêve devienne réalité, le Guardian pointe quatre options: la propulsion, le coussin d'air, la sustentation magnétique et la magie.

Petit 360 des possibilités

Depuis les années 1960, les aéroglisseurs utilisent la technique du coussin d'air pour surfer sur la mer. L'entreprise Airboard a tenté de commercialiser un modèle terreste vendu comme hoverboard. Il ressemble malheureusement à un très gros aspirateur montable.

Autre invention, une très grosse trottinette flottante avec un moteur permettant de flotter au gré des combustions d'un coussin d'air, avec une roue motrice au sol pour être manipulée. Si l'engin semble amusant, sa forme ronde n'a rien d'une planche et tout d'une grosse tondeuse.

Troisième possibilité, la sustentation magnétique, qui comporte cependant quelques inconvénients car elle nécessite un système de refroidissement à l'azote liquide et une surface au sol magnétique. Mais les planches ont au moins l'aspect de l'hoverboard de Marty McFly.

Une compagnie californienne du nom de Arx Pax a conceptualisé le Hendo Hoverboard, au résultat visuel satisfaisant. Pour ce qui est du bruit et de la manipulation, c'est autre chose. Visiblement, même le professionnel du skate Tony Hawk a quelques soucis pour le manoeuvrer. Autre inconvénient, le prix de la machine: 10.000 dollars (8.600 euros).

Finalement, l'un des meilleurs exemples serait Slide, une planche créée par Lexus, qui ressemble réellement à un skate flottant avec un système de refroidissement à l'azote liquide. La planche ne fait pas de bruit et flotte sur un skate-parc entièrement magnétisé.

ArcaSpace a tenté l'option air pulsé. Trente-six propulseurs électriques permettent de soulever 200 kg tout en étant stable. La planche peut même être contrôlée via une application sur smartphone. Niveau look en revanche, c'est plutôt un très gros jouet en plastique à 14.900 dollars (12.830 euros) assez complexe à manipuler.

Finalement, l'objet le plus sympathique est sûrement le Flyboard du français Franky Zapata, équipé de quatre moteurs à turbines d’une puissance de 250 chevaux et capable de voler à plus de 150 km/h au-dessus de l'eau. En 2016, il établit un record du monde: plus de deux kilomètres parcourus à une vitesse de 60 km/h et une altitude moyenne de quinze mètres.

Ces inventions combinées aux drones et autres technologies nous font toucher du doigt le rêve de Retour vers le futur. Et puis, il y a ces marques qui nous mentent en nous vendant des simulacres d'hoverboard sur roues qui ne planent pas. Tant que l'hoverboard ne pourra pas tourner sur lui-même en l'air, ce n'en sera pas vraiment un.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi Slate est devenu tout jaune?

Pourquoi Slate est devenu tout jaune?

Indice: nous avons une grande nouvelle à vous annoncer.

«Bird Box Challenge»: une ado américaine conduit les yeux bandés et provoque un accident

«Bird Box Challenge»: une ado américaine conduit les yeux bandés et provoque un accident

Voici le premier accident débile de l'année.

Au lieu de passer votre temps sur les réseaux sociaux, vous pourriez lire 200 livres par an

Au lieu de passer votre temps sur les réseaux sociaux, vous pourriez lire 200 livres par an

Mais cela demande plusieurs ajustements.

Newsletters