Boire & manger / Sciences

Des archéologues ont trouvé des miettes de pain vieilles de 14.000 ans

Temps de lecture : 2 min

Et pas en France...

Le pain ne devait pas vraiment ressembler à cela...  | TiBine via Unsplash CC License by
Le pain ne devait pas vraiment ressembler à cela... | TiBine via Unsplash CC License by

Des miettes carbonisées ont été retrouvées dans d'anciennes cheminées et ont été identifiées comme les premières traces de pain –qui serait donc apparu avant même l'agriculture.

Les restes, des petits morceaux de quelques millimètres, ont été découverts par des archéologues sur le site du désert de Wadi Rum dans le nord-est de la Jordanie. Avec les techniques de datation au carbone 14, les scientifiques ont déterminé que les cheminées avaient été utilisées il y a plus de 14.000 ans.

«Le pain a toujours été vu comme un produit de l'agriculture, des sociétés sédentaires mais nous avons la preuve en Jordanie que cela a précédé l'apparition des cultures de plantes... D'au moins 3.000 ans», a expliqué le danois Tobias Richter, co-auteur de l'étude publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Il ajoute que l'agriculture est véritablement apparue dans cette région autour de 8.000 avant J.-C.

Le site, fouillé de 2012 à 2015, était utilisé par des chasseurs-cueilleurs connus sous le nom de Natoufiens, qui fourrageaient de vieilles graines. Le pain était donc produit avant même la cultivation de plantes.

Parmi les restes, l'équipe a déterré des petites tubercules rondes de plantes humides, des traces de légumes et plantes appartenant à la famille des choux, des céréales sauvages comme du blé moulu et de l'orge et 642 miettes carbonisées, un peu comme «ce qu'on pourrait trouver dans le fond de son grille-pain à la maison ou ce qui tombe quand on met le grille-pain trop fort», décrit l'archéologue Ritcher.

Du pain pour un festin

Selon les analyses, le farine utilisée pour faire ce pain a dû être tamisée. L'absence de four laisse penser que le pain était cuit dans les cendres du feu ou sur une pierre chaude. Il devait probablement ressembler à une boule sans levain relativement plate.

Selon les chercheurs et chercheuses, il est peu probable que le pain eut été un ingrédient de base de la nourriture de l'époque. Tout porte à croire que le travail trop intense requis par la préparation en faisait un aliment d'exception. Soit pour célébrer la fin d'un voyage de chasse et cueillette, soit dans le cadre d'un festin ou d'une cérémonie rituelle. Des ossements d'une douzaine d'animaux retrouvés avec les miettes confirment cette idée. Un élément qui remet en question l'analyse de l'alimentation de nos ancêtres, sa vocation n'était pas uniquement nutritive mais pouvait aussi être culturelle, rituelle ou même sociale.

Le pain est si vieux

Alors que les miettes trouvées sont maintenant les plus anciens restes de pain au monde, volant la vedette à ceux découverts en Turquie à Çatal Höyük datant de 9.100 ans, la recette pourrait être encore plus ancienne selon les scientifiques.

«Les restes de nourriture ont longtemps été ignorés par l'archéologie, et donc n'ont pas été suffisamment étudiés», note Amaia Arranz-Otaegui, l'une des chercheuses, au Guardian. «Je suis sûre que si l'on regarde d'autres sites plus anciens, on pourra sûrement trouver des similis de pains aux céréales pendant le Paléolithique, par exemple, il y a 25.000 ans.»

On attend la recette avec impatience qui n'a pour le moment pas encore été perfectionnée. En essayant d'aller au plus proche, les chercheurs et chercheuses ont trouvé le goût un peu salé, pas vraiment adapté à nos palais actuels.

Slate.fr

Newsletters

Dans le futur, il faudra nourrir une population plus nombreuse, mais aussi plus grosse

Dans le futur, il faudra nourrir une population plus nombreuse, mais aussi plus grosse

Les êtres humains sont de plus en plus grands et de plus en plus lourds. Ils auront donc besoin de plus de nourriture.

Bien choisir ses crus de Bourgogne aux Hospices de Beaune

Bien choisir ses crus de Bourgogne aux Hospices de Beaune

Désormais, les cinquante cuvées des Hospices peuvent être acquises par de simples particuliers.

Peut-on justifier éthiquement le régime carné?

Peut-on justifier éthiquement le régime carné?

Une réflexion à la fois personnelle et philosophique sur le fait de manger de la viande au XXIᵉ siècle.

Newsletters