Sports

Si les joueurs anglais gagnent, c'est grâce à une femme

Temps de lecture : 2 min

Elle est psychologue et a changé profondément les habitudes des joueurs.

Entrainement de l'équipe anglaise  | Adrian Dennis / AFP
Entrainement de l'équipe anglaise | Adrian Dennis / AFP

La demi-finale Angleterre-Croatie approche, mais l'équipe anglaise ne semble pas stressée. Dele Alli, milieu de terrain, l'assure à la presse, il est «excité, pas nerveux». Depuis le début de la compétition, l'équipe anglaise est saluée pour son envie, sa modestie et son jeu joyeux. Le tout chapeauté par un sélectionneur dont l'élégant costume gilet plaît beaucoup.

Gareth Southgate est devenu la coqueluche des fans anglais et de la presse. Après tout, il a fait gagner l'Angleterre sur tirs au but face à la Colombie, brisant la malédiction anglaise –éliminée déjà trois fois à cause de cela– du jamais-vu. «Nous devons toujours croire en ce qui est possible dans la vie et pas à ce qui s'est produit dans le passé ou aux attentes», a déclaré le sélectionneur après cette victoire.

La stabilité psychologique et le calme apparent des joueurs contrastent avec ceux des précédentes générations. Pour cela, c'est surtout la discrète Pippa Grange, psychologue de l'équipe qu'il faudrait remercier. Depuis novembre, elle est missionnée pour développer la ténacité de l'équipe mais aussi la préparer à la pression et aux psychodrames que les précédentes équipes ont dû affronter.

Ancienne joueuse de basket devenue docteure en psychologie, elle a été repérée lors de ses collaborations avec des équipes de rugby et football en Nouvelle-Zélande et en Australie. Son domaine de prédilection: travailler sur la cohésion et la culture de groupe.

Pensée positive et fin de la peur de l'échec

Le Guardian rapporte quelques-unes de ses techniques. Elle fait asseoir les joueurs par petits groupes afin qu'ils partagent leurs expériences personnelles et leurs possibles angoisses. Elle cherche ainsi à ce qu'ils échangent sur leur vie intime, leur personnalité. En impliquant Pippa Grange, le sélectionneur cherche à rendre ses joueurs «plus proches, avec une meilleure compréhension des uns et des autres».

Grange utlise beaucoup de citations inspirantes, d'Oscar Wilde à Nelson Mandela en passant par Michael Jordan –certaines seraient même affichées sur les murs de la salle d'entrainement comme «Le succès n'est pas donné, il se gagne». Elle encourage aussi les joueurs à lâcher leurs téléphones, à jouer à d'autres jeux ensemble. Après la victoire contre la Tunisie, ils sont allés s'amuser dans une piscine avec des licornes gonflables.

Ce n'est pas la première fois que l'équipe fait appel à l'aide d'un psychologue. L'ancien sélectionneur avait eu la même stratégie avant la Coupe du monde de 2014, seulement, les joueurs faisaient appel à lui uniquement sur la base du volontariat, ne créant pas la cohésion de groupe de l'équipe actuelle.

Gareth Southgate a intégré la psychologue comme un membre du groupe, la qualifiant de «fort et important ajout à l'équipe» et espérant persuader les joueurs de la nécessité d'utiliser ses compétences.

Il a tenté au maximum de les amener dans une pensée positive, de les sortir de la peur des tirs au but. Harry Kane en est un bon exemple: il replace le ballon plusieurs fois avant de tirer son penalty plutôt que de s'exécuter rapidement par peur de l'échec. Et ce genre de routine permet de se focaliser sur le moment, dans le bon état d'esprit.

Slate.fr

Newsletters

Équipe de France: le monde déteste notre style de jeu mais aime nos joueurs

Équipe de France: le monde déteste notre style de jeu mais aime nos joueurs

Les critiques sur le jeu défensif se sont multipliées un peu partout. Mais les adversaires des Bleus reconnaissent aussi l’humilité de joueurs qui ont placé le collectif au-dessus de leur ego.

Goldman Sachs a piètrement perdu sa Coupe du monde

Goldman Sachs a piètrement perdu sa Coupe du monde

Le modèle sophistiqué de pronostic de la banque d’investissement est un échec total.

La finale de Macron

La finale de Macron

Heureux qui, comme Macron, a vu les Bleus gagner. Dans les tribunes puis sur le terrain, le président de la République française a été on ne peut plus expressif lors de la finale de la Coupe du monde de football au stade Loujniki de...

Newsletters