Sports

Casse-tête diplomatique pour les Anglais s’ils gagnent la Coupe du monde

Temps de lecture : 2 min

Harry Kane et ses coéquipiers font partie malgré eux des relations diplomatiques anglo-russes.

Harry Kane à Samara, en Russie, le 6 juillet 2018 | Alexander Nemenov / AFP
Harry Kane à Samara, en Russie, le 6 juillet 2018 | Alexander Nemenov / AFP

Une victoire de l'Angleterre (en demie puis) en finale verrait les joueurs se faire décorer de la Coupe du monde. Mais ils devront aussi serrer la main de Vladimir Poutine, chef d’État du pays organisateur. Or ce dernier est accusé par les autorités britanniques d’être responsable de l'empoisonnement de plusieurs ressortissantes et ressortissants britanniques.

Un contexte diplomatique glacial

Dimanche 8 juillet, Dawn Sturgess, citoyenne britannique, est décédée à l'hôpital de Salisbury, une semaine après avoir été contaminée par du Novitchok, une substance conçue par l’URSS pendant la Guerre froide et à l’origine également de l’empoisonnement de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, en mars dernier, à quelques kilomètres de distance à peine.

La culpabilité russe avait été pointée du doigt par les autorités britanniques, entraînant l’expulsion de vingt-trois diplomates russes. La mort de Dawn Sturgess vient aggraver les relations diplomatiques entre les deux pays. Le ministre britannique de l’Intérieur Sajid Javid a accusé les Russes de faire de l'hôpital de Salisbury «la décharge» de leur armes chimiques.

Les enjeux d’une telle situation

Si jamais les coéquipiers d’Harry Kane remportent la finale de la Coupe du monde, Vladimir Poutine pourrait profiter de la situation pour afficher sa puissance dans le bras de fer qu’il mène avec les Britanniques. Pourtant, aucun représentant officiel ne s'affichera à ses côtés, ni le Prince William , ni Theresa May.

Bien entendu, l’Angleterre doit déjà battre la Croatie en demi-finale, puis la France en cas victoire sur les Croates.

Newsletters

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

Un joueur de foot irlandais condamné à une amende par son club pour une référence à l’IRA

James McClean, milieu de terrain de Stoke City, a posté une photo de lui donnant une «leçon d’histoire» à ses enfants, avec une cagoule, faisant directement référence à l’IRA.

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

De Buenos Aires à Molenbeek, pas besoin d'être Megan Rapinoe pour s'affirmer avec un ballon

Un collectif de photojournalistes bruxellois a exploré le rapport des femmes au football à travers le monde.

Maillot à l'envers, les championnes du monde de foot réclament l'égalité salariale

Maillot à l'envers, les championnes du monde de foot réclament l'égalité salariale

Bien plus populaires et bien plus performantes que leurs camarades masculins, les joueuses de l'équipe nationale courent encore après la reconnaissance financière qui leur est due.

Newsletters